Auvergne Rhône Alpes : Août confirme un été touristique exceptionnel

France

Selon le baromètre de conjoncture d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme les très bonnes perspectives de fréquentation pour le mois d’août enregistrées fin juillet se sont confirmées. En effet les trois quarts des professionnels de la région jugent la fréquentation touristique estivale « bonne voire très bonne » avec une moyenne de 76% et de plus de 80% pour l’Ain, la Haute-Savoie, le Cantal et l’Isère.

24% de la clientèle est étrangère contre 22% en 2017

Les bonnes conditions météorologiques ont fortement aidé à atteindre ces taux élevés et la canicule a boosté la fréquentation des destinations d’altitude  puisqu’on observe 84% de satisfaction pour les professionnels de la montagne et 79% dans les massifs des Alpes et du Jura. Ce résultat est dû notamment au mois d’août. 81% des interviewés estiment que la fréquentation de ce mois a été bonne, voire excellente, contre 77% en 2017. Ce taux est supérieur à la moyenne nationale (73%).

 

Le taux d’occupation est de 65% pour l’ensemble de l’été et de 69% pour le mois d’août. Ce taux est également en hausse par rapport à 2017 (62%). La durée moyenne de séjour est également en hausse grâce aux excellentes conditions météo et atteint 5,9 jours. Ce succès est du à la clientèle française (76% de la clientèle au mois d’août). Mais la fréquentation étrangère reste bonne pour les deux tiers des professionnels. Elle se compose avant tout de Néerlandais, de Belges et de Britanniques. Au mois d’août, 24% de la clientèle est étrangère contre 22% en 2017. Cette part est plus élevée dans la Vallée du Rhône (27%).

Pour Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, « l’attractivité grandissante de la montagne l’été, l’augmentation de la part des clientèles étrangères et l’allongement de la durée de séjour ont, entre autres, permis aux professionnels de l’hébergement d’enregistrer un revenu moyen par chambre en hausse de 12% par rapport à l’été 2017 ».

Pour septembre, 53% des professionnels jugent leur niveau de réservation satisfaisant, un résultat très homogène sur l’ensemble du territoire régional. Cette moyenne est en légère baisse par rapport à 2017 (59%). Ce taux de confiance est tiré vers le haut par les hôtels et les résidences hôtelières grâce à la reprise de l’activité affaires.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *