« Camping Paradis » : une douzaine de campings labellisés dès avril prochain

France
Frédérick Gers, Martine Granier et Olivier Lachenaud, co-fondateurs et dirigeants du concept "Camping Paradis"

Inspiré de la série phare diffusée sur TF1, « Camping Paradis » veut développer un réseau d’affiliés avec dès le printemps prochain une douzaine d’ouvertures. D’ici trois ou quatre ans, l’idée est d’avoir une centaine de structures partout en France.

 

 

De la fiction à la réalité, il n’y a parfois qu’un pas. C’est ce que ce sont dits Martine Granier et Frédérick Gers à l’origine du concept « Campings Paradis ». Il est vrai que le marché du camping en France est porteur. Selon Olivier Lachenaud, nommé directeur général de « Campings Paradis », le chiffre d’affaires du secteur est passé « de 1 milliard d’euros en 2000 à 2,6 milliards en 2018 ». Mieux, « les estimations pour 2025 s’élèvent à 4 milliards d’euros ». Rappelons que la France, avec 8 023 campings, constitue le premier parc européen, et le deuxième au monde derrière les Etats-Unis. Au total, ce sont quelque 6 millions de familles françaises qui partent en camping chaque année. A l’image de la série qui « reprend de grands thèmes sociétaux, avec bienveillance et sans violence », le camping véhicule « de vraies valeurs comme le partage et la convivialité. C’est tendance » résume Martine Granier.

 

JLA Productions

 

Surfant sur le succès de cette série télévisée diffusée sur TF1 depuis 2006, Olivier Lachenaud, directeur général, s’attèle donc à mettre en place un réseau de campings labellisés « Camping Paradis ». Conscient « d’une multitude d’offres sans réelle notoriété, ni contenu clair pour le client », le dirigeant cible les structures « de gestion familiale,  situées dans les zones touristiques, comprenant entre 150 et 300 emplacements, bien notées et certifiées de 3 à 5* ».

 

Pour adhérer au réseau, les propriétaires de campings devront s’acquitter d’un droit d’entrée à 19 000 euros ainsi que 10 000 euros annuels pour l’utilisation de la marque. Sur le chiffre d’affaires réalisé, ils devront aussi reverser une commission de 6% à « Camping Paradis ». Le contrat de licence qui lie le réseau au diffuseur TF1 et au producteur Jean-Luc Azoulay (JLA Productions) n’a en revanche pas été communiqué.

 

La licence « Camping Paradis » propose aux campings partenaires « une solution clé en main et des outils technologiques mutualisés leur permettant de maximiser leur visibilité et leurs revenus ». Les campings sélectionnés bénéficieront d’une scénographie à l’image de la série télévisée : arrivée sous le fameux porche d’entrée avec le nom du camping et le label « Camping paradis », la voiturette électrique garée à proximité, la signalétique et les codes couleur, la tenue des équipes d’animation… « Nous veillerons à conserver une zone d’exclusivité pour le camping sélectionné » insiste Frédérick Gers, un ancien de Center Parcs qui va s’occuper plus particulièrement de la distribution, la partie communication revenant à Martine Granier. En outre, une application permettra de fluidifier la gestion des arrivées. « C’est par la technologie qu’on apporte de la sérénité et de la valeur » déclare l’ancienne DG de Selectour.

 

JLA Productions

 

Alors que les réservations seront ouvertes dès le mois de janvier, une plate-forme BtoB sera mise en place au préalable. Référencement auprès des OTA, des spécialistes du e-commerce ou des CE, des opérations spéciales pourront aussi être mises en place pour les campings qui le souhaitent. « L’idée est de valoriser la marque, pas de la détériorer en faisant du discount » assure Martine Granier.

 

Dès le mois d’avril prochain, une douzaine de structures soit un total de 3 000 emplacements (environ 12 000 clients par semaine) devraient ouvrir leurs portes. « Nous avons reçu une cinquantaine de demandes. Mais voulons réussir cette première année c’est pourquoi nous avons été très sélectifs » explique Olivier Lachenaud qui ambitionne d’avoir « une centaine de campings labellisés d’ici trois-quatre ans ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *