Club Med : Henri Giscard d’Estaing veut faire des Alpes « une vraie destination estivale ! »

France
Henri Giscard d'Estaing avec à gauche Nicolas Rubin et à droite Vincent Rolland, les coprésidents Savoie Mont Blanc Tourisme lui ayant remis l'insigne "d'ambassadeur de Savoie Mont Blanc" qu'il arbore comme les autres sur son polo.

C’est avec les coprésidents de Savoie Mont Blanc Tourisme, Nicolas Rubin (maire de Châtel) et Vincent Rolland (député de Savoie), qu’Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med, a choisi de lancer la saison montagne été 2018 au resort Grand Massif Samoëns Morillon. Une grande première pour booster en France mais aussi à l’international, ce qu’il considère comme une véritable destination de vacances.

Le président du Club Med a un rêve. Il l’a livré aux élus locaux, institutionnels et journalistes, réunis au Club Med Grand Massif Samoëns Morillon samedi 30 juin. «Aujourd’hui, ce que nous avons réussi à faire pour le printemps du ski, nous devons le faire pour l’été. Faire en sorte que les vacances à la montagne soient l’été une vraie alternative ou un complément à la mer. Notre défi commun est de la faire connaître» a d’abord lancé Henri Giscard d’Estaing en mettant en exergue, dans ce nouveau resort qui entame son premier été, les atouts de cette destination phare l’hiver. «Des sommets plus verts mais toujours le même air pur et un ciel transparent, la même splendeur naturelle… C’est une destination formidable à vivre en couple, en famille, entre amis». Le dernier sondage Opinionway (cf. quotidiendutourisme.com du 18 juin) révélant qu’un Français sur trois envisagerait de passer son été à la montagne conforte évidemment le Club Med dans ses ambitions. «Selon cette enquête, c’est un tiers des moins de 35 ans qui l’envisage» a d’ailleurs souligné le président.

Faire des Alpes le nouvel exotisme

Que les millennials soient ainsi attirés par la montagne l’été est une excellente nouvelle pour le Club Med qui déploie une offre club très appréciée par les familles. Mais le « rêve » de son président est plus ambitieux encore. Il compte « faire des Alpes le nouvel exotisme pour ceux, qui, à l’étranger, vivent sous le soleil brûlant ou dans une immense moiteur. Ce qui va les faire rêver ? C’est le climat tempéré, l’air pur, les traditions, la gastronomie… Ce travail nous l’avons déjà fait mais nous devons l’amplifier. Mais pas seuls. En coopération avec les élus, les institutions». L’événement du jour, premier lancement de la saison estivale dans les Alpes témoigne de ce besoin d’avancer ensemble. Ravi que Savoie Mont Blanc y soit associé, Nicolas Rubin, coprésident de cette structure de promotion touristique des deux Savoie a d’ailleurs indiqué : « Le Club Med est un partenaire privilégié avec lequel nous partageons ce besoin de développer la saison d’été ». Pour lui, pas de doute, l’été reste une saison mal comprise. Savoie Mont Blanc Tourisme a d’ailleurs engagé une réflexion sur le « life style de la montagne l’été » pour mieux la faire connaître.

30 000 clients Club Med cet été dans les Alpes

«Le Club Med l’a bien compris, quand on a goûté la montagne l’été, on ne peut plus s’en passer» a conclut le maire de Châtel, avant d’attribuer à Henri Giscard d’Estaing le titre (et l’insigne) «d’ambassadeur Savoie Mont Blanc». Pour la marque au Trident, l’été 2018 se présente bien. Elle accueillera plus de 30 000 clients dans les Alpes dont un tiers d’internationaux. Avec l’ouverture du resort Grand Massif Samoëns Morillon, sa capacité estivale a augmenté de 8 % en 2018, et avec celle d’Arc Panorama, elle grimpera de 21 % en 2019. Et cela va encore croître, puisque comme HGE l’a rappelé «tous les futurs resorts des Alpes seront bi-saisonniers ». Cela sera donc aussi le cas de ceux qui devraient suivre, soit celui de l’Alpe d’Huez (le chantier de sa rénovation-extension a démarré en avril dernier pour une ouverture en décembre 2019), mais aussi de La Rosière, Tignes, Valloire, Avoriaz… Rappelons que le Club Med compte aujourd’hui quatre resorts exploités l’été en France (Samoëns Morillon, Valmorel, Serre Chevalier, Peisey Vallandry) et un dans le Piémont en Italie (Pragelato Vialattea).

Créer aussi un esprit de fête

«L’été représente aujourd’hui 8 à 10 % du business global de la montagne et nous visons les 20 % » précise Xavier Le Guillermic, directeur Stratégie montagne du leader mondial des vacances tout compris haut de gamme. Mais l’offre montagne ne se limite pas à la création de nouveaux resorts. Le Club Med déploie en effet encore son offre « produits » avec par exemple des randonnées thématiques avec le Parc Naturel de la Vanoise, des balades culturelles à l’attention des enfants, du VTT électrique ou des sports d’eau… «Ceux qui viennent ici ont aussi envie de s’amuser. Il faut créer un esprit de fête» estime enfin le président du Club Med avant d’évoquer ce qui lui tient plus encore à cœur : accueillir une clientèle plus internationale l’été en montagne. Il compte atteindre les 50 % d’ici cinq ans. Le Club s’y attèle. Une opération de promotion a été par exemple lancée en Israël. Résultat : quelque 300 clients israéliens vont venir passer quinze jours à Valmorel en août. La présence de journalistes étrangers (8 pays représentés, dont Israël et la Russie) à ce premier lancement estival n’était donc évidemment pas un hasard !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.