Corse : Avec Atout France, quatre nouveaux sites touristiques vont voir le jour

France
Christian Mantei, directeur général d'Atout France, Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de la Corse, Josiane Chevalier, Préfet de Corse, Frédéric Noël, directeur régional de la Banque des territoires de Corse, entourés d'élus corses.

Christian Mantei, directeur général d’Atout France, et Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de la Corse, ont signé la convention France Tourisme Ingénierie pour la Corse.

 

La création de France Tourisme Ingénierie, piloté par Atout France, avait été annoncée par le Premier ministre lors du Comité interministériel du tourisme du 19 janvier 2018. Ce dispositif vise à aider les initiatives locales publiques ou privées afin de favoriser l’investissement touristique dans les régions françaises. Il comprend un volet dédié à la rénovation de l’immobilier de loisirs dans 13 stations pilotes et, pour les régions qui le souhaitent, un volet d’accompagnement à la réalisation de grands projets touristiques sur leur territoire.

La Corse est la deuxième région française à s’engager aux côtés d’Atout France. Quatre projets sont concernés.

 

Projet « Citadella di Corti ». Seule fortification construite dans l’intérieur de l’île, édifiée dans un premier temps en 1419, A Citadella di Corti, ouverte au public en 1984 et classée aux monuments historique, abrite le musée régional d’anthropologie de la Corse. Ce site naturel et patrimonial offre de véritables potentialités.

 

Projet « Citadella di Bunifaziu-Montlaur ». Le projet de valorisation touristique de la caserne Montlaur s’inscrit dans une politique de restauration, de réhabilitation et de mise en valeur du patrimoine de Bonifacio. Il s’agira de requalifier l’usage de ce site (aujourd’hui friche militaire), au cœur de la cité et d’en rénover les 2 casernes.

 

Projet « Château de la Punta ». A 600 mètres d’altitude, dominant toute la baie d’Ajaccio avec une vue sur les plus hauts sommets de l’île, cet édifice emblématique du territoire insulaire, propriété de la Collectivité de Corse, est aujourd’hui inexploité. Il s’agira de préconiser un concept viable qui pourrait soutenir le projet de restauration globale du bâtiment.

 

Projet « Couvent Saint-François – Bastia ». Le Couvent Saint-François, plus grand couvent de Corse (5 000 m²) est aujourd’hui à l’état de friche. Ce lieu, propriété de la Collectivité de Corse depuis 2006, fera vraisemblablement l’objet d’un partenariat public/privé. L’expertise portera sur une analyse des potentialités touristiques du site et son inscription dans l’offre actuelle de la Ville d’Art et d’Histoire.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *