En 2017, le Parc du Petit Prince prend son envol

France

Avec une fréquentation en hausse de 25% en 2016, le Parc du Petit Prince, ouvert en juillet 2014 à Ungersheim, entre Colmar et Mulhouse en Alsace, a relevé son premier défi : celui de créer une nouvelle destination dans le sud de l’Alsace, avec « une offre originale mixant loisir et culture ». En 2017, il s’apprête à lancer trois nouvelles attractions.

 

 

En 2016, le Parc du Petit Prince annonce « enregistrer la plus grosse progression de fréquentation de tous les parcs Français. Le cap des 150 000 visiteurs a été juste franchi, soit 25% de visiteurs de plus qu’en 2015. « L’aventure du Parc du Petit Prince n’est pas de tout repos mais grâce au travail des équipes sur place, à la volonté de tous les partenaires locaux de créer un écosystème favorable à la création d’emplois et à la mise en valeur de notre territoire, nous sentons une force qui nous pousse à toujours progresser et rendre la visite dans notre parc plus attractive et plus complète. C’est pourquoi, pour fidéliser nos visiteurs et continuer à conquérir le coeur de nouveaux, nous concentrons tous nos efforts sur l’enrichissement de notre offre. Cette année, nos nouveautés sont de taille avec plusieurs nouvelles attractions qui vont immerger plus encore nos visiteurs dans l’univers du Petit Prince » explique Jérôme Giacomoni, l’un des deux fondateurs du parc.

Grâce au soutien de la Caisse des Dépôts sous la forme d’un prêt subordonné de 3 ME sur 10 ans et d’un concours bancaire complémentaire, 4 millions d’euros d’investissements sont réalisés dès cette année pour lancer la phase II du Parc du Petit Prince.

 

Deux attractions majeures sortiront de terre entre avril et juin 2017 :

Le Serpent, grand huit qui va prendre place dans l’ambiance désertique où le Petit Prince l’a rencontré (ouverture en avril).

 

– Atlantique Sud, grand splash qui rappelle la première traversée de l’Atlantique Sud, le vendredi 12 mai 1930 pour l’Aéropostale par Jean Mermoz, le grand ami de St Ex. Les visiteurs devront affronter le fameux pot au noir à 10 mètres de haut (ouverture en juin).

 

Une troisième attraction, Planète sous-marine, a été également entièrement repensée pour plus d’immersion dans l’univers du Petit Prince. Attraction 4D, inspirée de la série du Petit Prince sur France 3 Ludo, les visiteurs, assis sur des « amphiscoots » deviennent eux-mêmes les héros d’une grande chasse aux machines folles pour sauver la planète sous-marine (ouverture en avril).

Avec ces nouveautés particulièrement attendues des visiteurs qui complètent toutes les autres (ballons captifs, chaises volantes, l’aérobar, …), le Parc du Petit Prince passe cette année un nouveau cap et promet à chacun de vivre l’expérience d’une aventure à la fois très originale et particulièrement riche en émotion.

« Le parc à thème est indiscutablement devenu au cours des années un véritable média culturel et un enjeu majeur de positionnement d’un territoire. Nombreux sont les exemples en France.

Aucun de ces projets ne s’est fait en un jour et c’est grâce au travail, à la persévérance, à la créativité mais aussi à l’investissement et à la prise de risque que ces succès ont été rendus possibles. Nous avons la chance grâce au Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry de pouvoir diffuser un message universel et connu du monde entier qui nous guide et nous motive à nous mettre nous aussi au service de la diffusion de la culture de notre pays » affirme Matthieu Gobbi, l’autre fondateur du parc.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *