Festival des jardins de Chaumont sur Loire 2017 : Un trio de Tourangeaux remporte le premier prix

C’est un trio de Tourangeaux qui a remporté le premier Prix de Jardins de l’édition 2017 du Festival international des jardins de Chaumont sur Loire pour leur œuvre « De l’autre côté du miroir ».

Ce jardin joue avec magie et malice sur les surprises. Il invite le visiteur à tourner autour d’un grand carré délimité par des façades couvertes de cascades de plantes uniformément vertes. On progresse le long d’un sous-bois humide et sombre dominé par de grandes feuilles de fougères. Puis, soudain, une porte dérobée apparaît. En la poussant, on découvre un merveilleux trésor caché : un champ rempli de fleurs et de couleurs… à perte de vue. Une illusion d’optique savamment arrangée par un subtil jeu de miroirs…

 

Avec les Prix de Jardins qui sont attribués chaque année début juillet, le Domaine de Chaumont sur Loire « valorise et accompagne dans leurs carrières des équipes de concepteurs souvent jeunes et toujours talentueux, demeurant ainsi fidèle à l’une des valeurs essentielles du Festival : la découverte des nouveaux grands créateurs de demain ». Ni plus, ni moins.

 

Originaires de Touraine, ce sont donc le designer Nicolas Stadler, l’architecte d’intérieur Alice Stadler et le paysagiste Thierry Giraut (Jardin Bleu), qui ont remporté ce prix très convoité. Avec leur œuvre originale qui fait un délicieux clin d’œil à Alice au pays des Merveilles, ils ont su séduire le jury présidé par la réalisatrice Coline Serreau. Ce jury comprend une quinzaine de membres parmi lesquels Chantal Colleu-Dumond, directrice du domaine de Chaumont et du festival, ainsi que des paysagistes, des jardiniers, des architectes, des historiens ou des journalistes.

 

Ce festival haut en couleurs permet aux visiteurs de musarder de jardin en jardin dans le beau parc du château de Chaumont à la rencontre d’histoires florales inattendues. Comme « De l’autre côté du miroir » bien sûr. Mais aussi comme « Monochrome Blanc », une fresque naturelle créée par des paysagistes italiens, qui joue avec finesse sur les surprises et les contrastes. Le visiteur suit une enfilade de murs végétaux aux parois et fleurs blanches. Arrivé au bout, il se retourne et découvre avec surprise un autre univers composé d’une multitude de couleurs.

 

Au total ce sont une vingtaine d’œuvres que l’on peut découvrir au cœur des 32 hectares de parc du château. Géré par la région Centre-Val de Loire, le Domaine de Chaumont-sur-Loire, qui reçoit chaque année plus de 400 000 visiteurs, organise le Festival international des jardins depuis 1992. Comme l’explique Chantal Colleu-Dumond, « en 25 saisons, plus de 700 jardins ont été créés en son sein, prototypes des lieux verts de demain, car le Festival, pépinière de talents avec des idées fraîches et une vision souvent décalée, redynamise ces œuvres d’art vivantes que sont les jardins ».

 

Le Festival international des jardins est ouvert tous les jours du 20 avril au 5 novembre de 10h00 à 20h00 (horaires variables selon les saisons). Le château et le parc historique sont ouverts toute l’année, les expositions du 1 avril au 5 novembre 2017. À partir d’avril, le château est ouvert de 10h00 à 18h00 (horaires variables selon les saisons). Chaumont-sur-Loire est situé entre Blois et Tours, à 185 kilomètres de Paris. Un bémol : l’accueil et le service dans les gargotes du domaine laissent parfois à désirer…

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *