Grand Ski : neige, grand froid et investissements ambitieux

France

Réunis à Chambéry mardi 17 et mercredi 18 janvier, les stations de ski affichent leur optimisme à Grand Ski. La neige (enfin) tombée conforte l’augmentation des réservations, les TO étrangers restent fidèles à cette grand-messe organisée par Atout France et les stations sont rentrées dans une garantie neige avec de lourds investissements en canons à neige.

 

Ils étaient tous là pour porter la bonne parole, représentants d’Atout France, de l’association des maires de stations de montagne (ANMSM), du Syndicat national des moniteurs du ski (SNMSF), de France Montagne, de Savoie-Mont-Blanc, de la région Auvergne-Rhône-Alpes ou de Chambéry, ville qui accueille Grand Ski depuis six ans. «Chambéry aime la montagne. 11 M€ seront investis dans Savoiexpo pour améliorer l’accueil de ce type de rencontres» a d’ailleurs glissé Josiane Beaud, maire adjointe de la ville. L’ex-directrice régionale SNCF Rhône-Alpes verrait évidemment d’un bon œil que Chambéry soit reconduit par Atout France, l’organisateur de cette manifestation, dans son rôle de ville d’accueil pour trois nouvelles années (2019-2020-2021). L’appel d’offre va être lancé cette année et le choix annoncé dans un an lors du Grand Ski 2018.

On retiendra trois informations principales : 1- une fréquentation en baisse de 18 % sur les vacances de fin d’année, des résultats expliqués par le manque de neige et le calendrier des fêtes peu favorables, 2- la marche forcée engagée par la région Auvergne-Rhône-Alpes pour augmenter le parc de canons à neige (aujourd’hui 30 %). Une enveloppe régionale de 8 M€ est en effet prévue sur 2 ans pour sortir les stations de leur vulnérabilité neige. «Il faut au moins arriver à 70 % comme les Autrichiens» martèle Gilles Chabert, le président du SNMSF devenu vice-président Montagne de la Région en janvier 2016. Enfin, 3- les voyants passent au vert. La neige est tombée, les résas sont à la hausse pour les vacances d’hiver (de + 10 % selon l’ANMSM) et de printemps (+ 66 % !) et les TO sont cette année encore plus nombreux à être venus de 56 pays à Grand Ski (463 représentants contre 459 en 2016).

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *