Les TO européens se mobilisent pour sauver Paris

France

L’ETOA est l’association européenne des tour-opérateurs qui compte plus de 800 membres. Elle entend voler au secours de Paris qui est « l’attraction majeure au sein de l’Europe, elle-même destination primordiale ». A cause des événements de 2015 et 2016, Paris a enregistré « une baisse globale de 8% des arrivées internationales, les marchés Chinois et Japonais ont chuté d’environ 25% ».

Mais c’est tout le tourisme en Europe qui est menacé par la désaffection de Paris prévient encore l’EOTA. « Nos membres vendent l’Europe comme destination dans le monde entier », a déclaré Mario Bodini, président de l’EOTA. « Paris est un élément central de toute offre touristique européenne » et « s’il y a un best-seller sur les marchés long-courriers, c’est bien le combiné Londres-Paris. Le fait que Paris ait subi une forte baisse des réservations en 2016 a eu un impact conséquent sur l’ensemble de la demande en Europe ».

Selon Paul Wagner, directeur de Travel Plaza (JTB), « Paris est la principale porte d’entrée de l’Europe pour un grand nombre de marchés long-courriers. C’est d’abord par la France que nos clients visitent le Royaume-Uni, le Benelux, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. La magie de Paris est l’atout principal de nombreux programmes européens et plus tôt ces marchés reviendront à Paris avec leur fréquentation habituelle, plus vite l’ensemble de l’Europe occidentale rebondira après la période d’accalmie de 2016. Paris reste le principal bijou du secteur européen de notre groupe »

Des efforts concrets sont réalisés par l’industrie pour inverser la situation. « La France a toujours été une destination de choix pour Kuoni » a déclaré Dalila Belouchat, directrice des contrats senior. « Nous avons donc redoublé nos efforts pour proposer des produits exclusifs à nos bureaux de vente dans le monde entier. J’ai passé une semaine au Japon pour faire une présentation de la France à nos vendeurs et rencontrer nos tour-opérateurs japonais. Je suis certaine que l’activité reviendra en France en 2017 : nous avons déjà des séries confirmées, ce qui est un signal fort et positif ».

On peut déjà noter les effets positifs qui montrent que des initiatives similaires fonctionnent. A l’instar de cette crise, nos membres perçoivent des négociations plus souples et une réelle volonté de la part des opérateurs français de travailler ensemble. Andrew Guthrie, directeur des achats et des opérations chez JacTravel, note que « malgré les derniers reculs, le niveau des demandes de groupes et des groupes confirmés pour la France a augmenté de 20% en 2017 par rapport à 2016. Cela est largement dû à l’excellente coopération que nous recevons de nos principaux partenaires français aujourd’hui ».

Tom Jenkins, PDG d’ETOA, ajoute que « nous avons déjà vécu cette situation. Une grande partie des dommages causés par les terroristes réside dans la réponse qui leur est faite et dans la façon dont nous réagissons. La confiance revient toujours, surtout pour une destination aussi attrayante que Paris. C’est pour affirmer ceci et pour reconnaître la connectivité du tourisme européen, que nous avons été ravis d’accueillir le Moulin Rouge lors de notre dîner de gala annuel à Londres cette année ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *