L’Ile de France et Paris battent de nouveaux records de fréquentation

France

L’Ile de France a accueilli 50 millions de touristes en 2018, « un nouveau record de fréquentation » selon le CRT. Les touristes ont ainsi généré 21,5 milliards d’euros au cours de l’année, soit 974 millions de plus par rapport à 2017.

 

Dans l’hôtellerie francilienne, 35 millions d’arrivées hôtelières ont été comptabilisées au cours de l’année 2018, soit une hausse de 3,6% par rapport à 2017, en raison de la hausse des clientèles internationales (+8,7%), alors que dans le même temps la clientèle française est en légère baisse (-1,1%).

Les hôteliers franciliens ont aussi le sourire. Ils ont accueilli 1,4 million de touristes internationaux de plus qu’en 2017. Les clientèles étrangères qui ont le plus progressé sont les Italiens (+27,5%), les Japonais (+18,5%) et les Espagnols (+16,1%).

Les clientèles étrangères qui progressent à un rythme moins soutenu sont les Britanniques (+6,2%), les Chinois (+3,9%) et les Néerlandais (+0,9%).

En revanche, les touristes en provenance du proche et moyen Orient qui étaient restés sur une dynamique positive jusqu’en 2017 malgré les événements de 2015 et 2016, sont moins nombreux que l’année dernière (-3,4%), de même que les Belges  (-3,1%).

Ces évolutions entraînent quelques modifications dans le classement des clientèles étrangères. Les Allemands se hissent à la 3e place devant les Chinois. Les Italiens, en 6e position, gagnent deux places devant les Belges et les Proche et Moyen-Orientaux.

 

Le taux d’occupation moyen (76,5%) est également en hausse par rapport à 2017 (+3,3 points), dépassant même les niveaux avant les attentats. Ces bonnes performances sont valables sur tous les mois de l’année excepté en décembre, où les effets des mouvements sociaux des gilets jaunes se sont fait ressentir (-2,5 points).

Toutes les catégories d’hôtels ont connu des taux d’occupation supérieurs à ceux de 2017. Les établissements 4 et 5 étoiles ont enregistré la hausse la plus importante (+3,8 points), suivis par les hôtels 3 étoiles (+3,5 points).

Le chiffre d’affaires des hôtels progresse de 7,8% pour les hôtels haut de gamme parisiens et de 14,4% pour les hôtels économiques parisiens, des chiffres supérieurs à ceux d’avant les attentats de 2015.

Les déplacements professionnels, après plusieurs années de progression continue, diminuent légèrement (-1,2% par rapport à 2017). Ils ont toutefois généré 33,5 millions de nuitées hôtelières soit 46,7% de la fréquentation totale.

 

Les professionnels du secteur sont cependant plus réservés pour le début de l’année. 40% d’entre eux qualifient de moyenne leur activité du mois de janvier 2019 et 42% l’estiment en baisse par rapport à janvier 2019. L’acte X des gilets jaunes du 12 janvier a par exemple entraîné une diminution de 9% du revenu moyen par chambre disponible (chiffre d’affaires global de l’établissement divisé par le nombre de chambres) des hôteliers franciliens le 13 janvier et de 10% le 25 janvier, veille de l’acte XII. Ces tendances sont en outre corroborées par les prévisions des réservations aériennes dans les aéroports parisiens. De février à avril 2019, cette diminution devrait être de 6%, toutes nationalités confondues, par rapport à février-avril 2018.

Les seules clientèles en progression sont les Américains (+14,1%), les Japonais (+4,5) et les Indiens (+1,5%). En revanche, les Russes (-29,9%), les Italiens (-15,7%), les Chinois (-14,6%), les Australiens (-13,9%) et les Espagnols (-10,5%) accusent des diminutions à deux chiffres.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *