Loisirs actifs indoor, Koezio décline un concept innovant en France et à l’étranger

Concept original de parcs de loisirs indoor, Koezio – aujourd’hui trois sites en France et un à Bruxelles – entend bien se développer, en France et à l’étranger,  à raison d’une à trois ouvertures par an sur les dix prochaines années.

 

 

Le premier parc est né à Villeneuve d’Ascq dans la proche banlieue de Lille en 2006. « A l’époque, il y avait des loisirs actifs en vogue tels que le karting ou le paintball mais tout cela était très individualiste. Cela manquait de valeurs humaines. L’idée m’est alors venue de développer des loisirs positifs grand public » explique Bertrand Delgrange, à l’origine de Koezio.

Koezio se définit comme un centre d’entrainement pour agents spéciaux. Dans une halle de 6 000 mètres carrés sur deux niveaux avec mezzanine, les joueurs, en équipe, vivent des sensations en traversant ponts de singe et piscines de boules, mélangeant épreuves physiques et recherches d’indices à travers des énigmes. « Nous sommes un peu l’ancêtre des escape game avec en plus une dimension active, son lot de sensations fortes et petites prises de risque » souligne Bertrand Delgrange qui précise que ce « jeu de cohésion d’équipe grand public » – à mi-chemin entre Fort Boyard et Mission Impossible diront certains – peut être pratiqué « à partir de deux personnes ». « Pour un prix moyen d’environ 25 euros pour deux heures d’activité, le client est ici acteur de son activité avec un décor bien particulier et une histoire qu’on lui raconte » explique encore l’intéressé.

Après un premier site à Lille, deux autres ont été implantés à Cergy et Sénart en banlieue parisienne, ainsi qu’un troisième à Bruxelles. « La prochaine ouverture, ce sera Lyon mi-2018 » annonce le fondateur de Koezio qui prévoit « entre une et trois ouvertures annuelle sur les dix prochaines années, en France et à l’étranger. En Espagne notamment ».

 

 

Si la stratégie de distribution via les agences de voyages est actuellement à l’étude, le concept Koezio s’adapte parfaitement dans le cadre de séminaires d’entreprise ou d’opérations de team building. « Cela représente environ 35% de notre activité » affirme Bertrand Delgrange qui met en avant « des salons VIP avec bars et espaces de restauration ». Avantage : il est à chaque fois possible de personnaliser le parcours. Autrement dit, « chaque fois qu’on vient, c’est toujours différent ».

Chaque parc reçoit la venue « entre 120 000 et 150 000 visiteurs chaque année ». Des chiffres qui permettent à Koezio d’être extrêmement ambitieux. « Nos concurrents n’arrivent pas à faire ce qu’on fait » déclare Bertrand Delgrange qui se félicite d’être « contacté par de gros promoteurs mondiaux pour créer ce concept de loisir original à côté de grands centres commerciaux, comme par exemple à Dubaï ou même en Chine ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *