L’OT de Paris annonce une « franche reprise de la fréquentation touristique »

France

Les dernières semaines de l’année 2016 et les premiers mois de 2017 marquent une nette reprise de la fréquentation touristique à Paris après 12 mois de baisse, la plus importante enregistrée depuis 2009 a annoncé l’OT de Paris.

 

Ainsi, le mois de décembre 2016 a vu les arrivées hôtelières dans le Grand Paris, augmenter de 19,5% par rapport à décembre 2015, cette progression atteignant 28% pour les étrangers. Plus significatif encore, ces arrivées sont revenues au niveau de décembre 2014, avant donc la série d’attentats ayant touché la France à partir de janvier 2015.

 

Toujours par rapport à décembre 2014, si certains marchés sont encore en net recul (Japon, Italie, Russie notamment), d’autres affichent une forte progression traduisant une tendance de fond positive : Etats-Unis (+31%), Chine (+40%), Moyen-Orient (+17%), Asie hors Chine et Japon (+24%).

Ce constat se confirme en janvier 2017 avec des arrivées hôtelières dans le Grand Paris, en hausse de 20,1 % par rapport à janvier 2016 et de 28,7 % pour les étrangers. Le niveau atteint en janvier 2017 constitue même un record pour un mois de janvier au cours des 10 dernières années.

 

Cette reprise de la fréquentation est confirmée par l’évolution des taux d’occupation hôteliers sur les premiers mois de 2017. En janvier, le taux d’occupation moyen dans le Grand Paris (source : MKG Consulting/Olakala Destination) atteint 66,6 %, en hausse de 8,4 pts par rapport à janvier 2016. Il est de 63,4 % en février, en hausse de 5,6 pts. Les premiers indicateurs avancés confirment cette tendance pour mars.

 

Enfin, le suivi des réservations aériennes pour Paris vient également conforter ce constat de reprise. A fin février, les arrivées aériennes internationales à Paris pour le trimestre en cours étaient en hausse de 11,1 % (source : ForwardKeys). Certains marchés affichent même des progressions très supérieures à cette moyenne : +77,0 % pour le Japon, +30,9 % pour le Brésil, +24,6 % pour les Etats-Unis, +69,4 % pour la Russie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *