Septembre s’annonce très bon pour le tourisme en Ile de France

France
Valérie Pécresse lors des Victoires du Tourisme le 30 mai 2018.

La région Paris Ile-de-France annonce un nouveau record de fréquentation au cours du 1er semestre 2018. Et ce malgré les grèves dans les transports ferroviaires qui ont affecté essentiellement les clientèles françaises et dans une moindre mesure quelques clientèles européennes de proximité.

La fréquentation touristique de la région Île-de-France est en hausse de 4,1%

Avec 17,1 millions d’arrivées hôtelières au cours du 1er semestre 2018, la fréquentation touristique de la région Île-de-France est en hausse de 4,1% par rapport au 1er semestre 2017 en raison de la hausse des clientèles internationales (+9,2%) alors que dans le même temps la clientèle française est restée quasi-stable (-0,3%). La fréquentation touristique dans Paris a progressé de 5% en termes d’arrivées hôtelières, de 2,8% en petite couronne et de 3,6% en grande couronne. Au cours du 1er semestre 2018, les hôteliers franciliens ont accueilli près de 700 000 touristes français et internationaux de plus par rapport au 1er semestre 2017.

En termes de recettes, le gain est estimé à plus de 500 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2017 à l’échelle de notre destination avec un montant global sur cette période de 10,3 milliards.

 

Si en 2017, la croissance du tourisme avait d’abord été portée par les clientèles lointaines, au cours du 1er semestre 2018, les clientèles européennes prennent le relais (+11,0% en termes d’arrivées) dans un contexte de tassement de la progression des clientèles asiatiques (+3,8%).

Dans le même temps, la fréquentation en provenance des continents américains reste dynamique (+11,5%).

Au cours du 1er semestre 2018, toutes les clientèles internationales sans exception sont en progression par rapport à la même période de l’année précédente. En termes d’arrivées, les Italiens (+20,2%), les Japonais (+17,0%), les Espagnols (+16,6%) et les Allemands (+16,5%) ont connu les plus fortes progressions.

La fréquentation des Proche et Moyen-Orientaux (+2,6%), des Belges (+2,9%) et des Chinois (+5,4%) augmente plus modérément.

Ces évolutions entraînent une seule modification dans le top 10 des clientèles internationales : les Allemands passent en 3e position devançant ainsi les Chinois.

 

Le taux d’occupation moyen (75,6%) est également en hausse par rapport au 1er semestre 2017 (+3,6 points).

Toutes les catégories d’hôtels ont connu des taux d’occupation supérieurs à ceux de l’année précédente. Les établissements 4 et 5 étoiles ont enregistré la hausse la plus importante (+4,0 points), suivis par les hôtels 3 étoiles (+3,7 points). Les taux d’occupation retrouvent ainsi leurs niveaux d’avant 2016 ce qui explique la hausse des prix moyens (entre 3% et 7,4%).

Le chiffre d’affaires des hôtels progresse de plus de 10% pour la plupart des catégories aussi bien à Paris que dans le reste de l’Île-de-France, porté ainsi par la hausse conjointe de la fréquentation et des prix moyens. Les progressions sont comprises entre 4,4% pour les hôtels haut de gamme parisiens et 11,5% pour les établissements de luxe et palaces.

 

Le tourisme d’affaires continue de progresser, en hausse de 2,6% par rapport au 1er semestre 2017. Les déplacements professionnels ont généré 17,4 millions de nuitées hôtelières soit 50,4% de la fréquentation totale (+433 000 nuitées).

La fréquentation des musées et des monuments franciliens est globalement en hausse. La forte fréquentation touristique ainsi que la reprise des déplacements des groupes scolaires sont autant de facteurs favorables. Pour exemple : +17% au musée du Louvre, +19,6% au château de Vaux le Vicomte ou +24,4% au château de Vincennes.

 

Au cours de l’été, les tendances sont les mêmes avec une fréquentation touristique en hausse selon les professionnels interrogés. En juin, juillet et août, ils étaient respectivement 62%, 58% et 37% à faire ce constat.

Pour la rentrée, les perspectives sont également très encourageantes avec 75% des professionnels interrogés qui estiment « bon » voire « très bon » l’état des réservations de septembre.

A moyen terme, 76% des acteurs du tourisme prévoient une amélioration de l’activité touristique.

La tenue de la Ryder Cup en septembre ainsi que le Mondial de l’Auto début octobre contribuent à ces bonnes performances.

Ces tendances sont d’ailleurs corroborées par les prévisions des réservations aériennes, en progression de 8,1% d’août à octobre 2018 versus août à octobre 2017.

 

Pour Valérie Pécresse, présidente de la région Paris Ile de France, « malgré une concurrence internationale rude, le tourisme à Paris Île-de-France ne s’est jamais aussi bien porté. Il fait partie intégrante de la stratégie d’attractivité de la Région. Depuis 2015, nous avons multiplié les actions afin d’améliorer l’accueil des touristes (Volontaires du tourisme, Région multilingue, bouclier de sécurité, propreté), de moderniser radicalement l’offre francilienne avec le site officiel de la destination, visitparisregion.com et le Paris Region Pass, et de mobiliser tous les professionnels du tourisme. Les opportunités qui s’annoncent comme les JO de 2024 vont nous permettre de continuer à innover pour demeurer la première destination touristique mondiale ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *