Tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes : les professionnels sont satisfaits de l’été

France

Selon une enquête d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, 81% des professionnels de la région jugent la fréquentation touristique estivale « bonne voire très bonne » (contre 76% en 2018) et au-delà de 85% dans l’Allier, en Savoie, dans le Rhône et jusqu’à 93% dans le Puy-de-Dôme. Les excellentes conditions météorologiques ont aidé à atteindre ces taux élevés.

 

La canicule de ce début d’été a probablement boosté la fréquentation des destinations d’altitude mais les niveaux de satisfaction sont relativement homogènes selon les types d’espaces avec 85% de satisfaction pour les professionnels de la montagne, 83% pour ceux situés en ville et 74% dans les territoires ruraux. Néanmoins la canicule est encore citée comme le premier motif d’insatisfaction par près de 15% des prestataires touristiques de la région et même 31% en milieu rural.

Ce résultat est dû notamment au mois d’août, une période qui constitue le moteur de la saison estivale : 83% des interviewés estiment que la fréquentation en août a été bonne voire excellente (contre 81% en 2018 et 77% en 2017). Sur l’ensemble de la saison estivale, 30% des professionnels du tourisme de la région notent une hausse de leur fréquentation.

 

Le taux d’occupation est de 67% pour l’ensemble de l’été et de 69% pour le mois d’août. Ce taux est également en légère hausse par rapport aux 2 derniers étés. La durée moyenne de séjour est également en hausse grâce aux excellentes conditions météo et atteint 6,6 jours (contre 5,9 en 2018). C’est dans le Rhône que celle-ci est la plus courte avec seulement 2,8 jours en moyenne portée par la spécificité des séjours urbains réalisés sur Lyon. Les séjours les plus longs ont été réalisés en Savoie avec plus de 8,8 jours.

 

Pour cette saison estivale, la fréquentation des clientèles étrangères est bonne voire très bonne pour deux tiers des professionnels. Elle se compose avant tout de Néerlandais, de Belges et d’Allemands. Au mois d’août, 24% de la clientèle est étrangère (24% en 2018 et 22% en 2017). Cette part dépasse les 30% dans la Drôme et la Haute-Savoie et atteint presque 40% dans le Rhône. Parmi la clientèle française, Auvergne-Rhône-Alpes reste de loin la 1ère région émettrice devant l’Ile-de-France et les Hauts-de-France.

En résumé, le mois de juillet a été très bon mais assez hétérogène selon les territoires et l’impact positif ou négatif des épisodes caniculaires. La 2ème partie de saison a bénéficié d’une météo plus clémente permettant à toutes les destinations d’Auvergne-Rhône-Alpes de tirer leur épingle du jeu et de conclure cette saison touristique estivale encore une fois sur une note exceptionnelle ».

 

Pour septembre, 66% des professionnels jugent leur niveau de réservation « satisfaisant », une moyenne en nette hausse par rapport à 2017 et 2018 (59% et 54%). Cette tendance est toutefois assez hétérogène avec des prévisions très optimistes pour les professionnels de l’Ain (76%), du Puy-de-Dôme (77%) et du Rhône (85%). Ce taux de confiance est tiré vers le haut par les hôtels et les résidences hôtelières grâce à la reprise de l’activité affaires et également par les stations thermales.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *