Tourisme industriel en Alsace : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la bretzel

France

La Fabrique à Bretzels, est un nouveau site touristique ludique, interactif et gourmand, qui vient d’ouvrir ses portes à Gundershoffen, dans le nord de l’Alsace, afin de faire découvrir aux visiteurs les secrets de l’invention et de la fabrication de la Bretzel qui a fait la réputation de la marque Boehli.

 

Il s’agit d’un parcours immersif qui, de la reconstitution de l’ancienne boulangerie de Marcel Boehli à l’espace de dégustation, de la découverte sensorielle des matières premières au tunnel à bretzels, fascinera tous les publics. Enfants, adultes, amoureux des spécialités régionales alsaciennes et curieux des process de fabrication assisteront même en direct à l’élaboration, au moulage et à la cuisson des fameux biscuits apéritifs.

 

Mais tout d’abord, dit-on un ou une bretzel ? Ce délicieux biscuit apéritif est-il masculin ou féminin ? En Allemagne, on dit une bretzel(die…), en Autriche, le genre est neutre (das…). En France, le dictionnaire nous apprend que les deux genres sont corrects (c’est comme « en Avignon » ou « à Avignon », on peut dire les deux), mais le féminin est cependant plus utilisé.

 

Quant à l’origine de ce biscuit bien connu en Europe mais aussi aux États-Unis, plusieurs légendes y font référence. Certains lui attribuent une origine celte. Le pain, cuit en anneau, était garni de quatre rayons en pâte, aux formes proches de la bretzel actuelle. Une légende veut que ce soit Saint Florentin, abbé de Saint-Pierre-d’Arles, qui inventa les bretzels par maladresse en traçant une croix dans un cercle. Pour d’autres, la forme de la bretzel serait une représentation de la position des bras croisés des moines à l’heure de la prière ou du recueillement.

 

Mais l’histoire la plus souvent racontée est celle de ce boulanger du Moyen-Âge qui, ayant commis un petit larcin, fût condamné par son seigneur, qui promit de commuer sa peine à condition qu’il soit capable de confectionner un pain au travers duquel on verrait le soleil briller trois fois… La bretzel était née !

 

Aujourd’hui, la bretzel se consomme de par le monde. Pretzel aux États-Unis, arrivée avec le Mayflower en 1620, britzèl en Belgique où elle est star au carnaval de Malmedy, Brezel en Allemagne et en Autriche, où elle accompagne la bière à merveille… Elle est devenue le biscuit incontournable de l’apéritif !

 

En 1935, Marcel Boehli exploite une boulangerie-épicerie à Gumbrechtshoffen, dans le nord de l’Alsace. Il produit à l’époque des bretzels fraîches, en pâte levée, incrustées de grains de sel, qui connaissent un fort succès : elles sont distribuées dans toute la région dans les cafés-restaurants et sont dégustées le plus souvent le dimanche à l’apéritif.

 

En 1952, voyant la demande s’accroître et pour se libérer des contraintes de conservation de ses produits, Marcel Boehli se lance dans la fabrication de bretzels sèches, plus petites et cuites à cœur, pouvant se conserver plusieurs mois. Il acquiert du matériel permettant une fabrication à plus grande échelle et, sa petite entreprise s’industrialisant, élargit sa gamme de produits. Les sticks s’ajoutent aux bretzels, variant la forme tout en gardant la même recette de base.

 

A sa retraite, en 1967, Marcel Boehli confie son entreprise à sa fille, Colette Nagel. C’est le début d’une commercialisation étendue à la région parisienne et au sud de la France et l’installation d’une nouvelle ligne de production. Quand Edouard Meckert rachète la société Boehli en 1998, il investit dans la construction d’une nouvelle usine de 2 000m² à Gundershoffen, le village voisin.

 

En 2016, un nouvel agrandissement de 500m² va permettre encore une fois d’avoir la surface suffisante pour accueillir 2 nouvelles lignes de fabrication. C’est alors l’occasion rêvée de construire un lieu ouvert au public…

 

Aujourd’hui, la société Boehli occupe 5 000m², dispose de 6 lignes de production et sort plus de 6 000 tonnes de produits par an. Elle propose une gamme de quelque 150 références à partir de ses produits de base : bretzels, sticks et rondzels, et a également développé une gamme bio. 30% des 11,5 millions d’euros de chiffre d’affaires sont réalisés à l’export, vers l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, le Liban, le Koweit, la Chine, le Japon, l’Egypte…

 

Informations pratiques

Info et réservation au 03.88.07.16.75

info@lafabriqueabretzels.fr

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *