2005 : année de référence pour l’hôtellerie parisienne

Hébergement

Avec 33,6 millions de nuitées hôtelières (+ 7 % par rapport à 2004), 2005 détrône l’année 2000.
Les clientèles affaires et loisirs ont été au rendez-vous, tout comme les Espagnols et les Américains.
Sauf événement exceptionnel, la croissance devrait se poursuivre dans la capitale cette année.
Après avoir souffert du Sras et de la guerre en Irak, en 2003, la fréquentation touristique a connu un net redémarrage en 2004 en atteignant 15,2 millions d’arrivées hôtelières, en hausse de 8,7 %, selon le bilan publié par l’Observatoire du tourisme parisien. Cette croissance s’est poursuivie l’an dernier, permettant à l’hôtellerie parisienne d’enregistrer 150 000 arrivées supplémentaires (+ 1 %), 2005 devenant ainsi l’année de référence du secteur. Avec 33,6 millions de nuitées hôtelières (+ 7 %), l’an passé détrône donc l’année 2000 avec plus de 100 000 nuitées additionnelles. Si les touristes sont venus plus nombreux, ils sont aussi restés plus longtemps. La durée de séjour a progressé d’environ 5 % pour atteindre 2,19 nuitées en moyenne. Ces excellents résultats ont été possibles grâce à la concordance des trois piliers de la croissance parisienne. En effet, d’une part, la clientèle affaires était au rendez-vous avec une très bonne fréquentation en mai, juin, septembre et octobre, mois qui représentent à eux seuls plus de 41 % du volume annuel des nuitées du secteur.
Quant au segment loisirs, encore fragilisé en 2004, il s’est consolidé en 2005, notamment au mois d’août avec un nombre de nuitées en hausse de 16 %. D’autre part, les étrangers ont été le moteur de croissance avec des nuitées en hausse de près de 10 %. Les clientèles de proximité ont nettement progressé, à l’image des Espagnols, Britanniques et Allemands en hausse de 19 %, 11 % et 7 %. Les marchés long-courriers sont aussi en croissance. Les nuitées américaines augmentent de 20 %, et japonaises de 5 %. Quant aux Français, « principaux contributeurs au redémarrage de l’année 2004 » selon l’Observatoire, ont maintenu leur présence en 2005. Enfin, selon lui, sauf événement exceptionnel la croissance se poursuivra dans la capitale cette année. Plusieurs facteurs devraient soutenir cette croissance : le retour des 484 000 touristes américains et des 182 000 Japonais, le développement des nouvelles clientèles (Chine, Inde, Russie, Corée) et le travail effectué par les professionnels du tourisme sur la gestion des ventes de dernière minute.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *