A quoi rêvent les étudiants en hôtellerie ?

Hébergement

Une enquête menée par Opinionway pour l’école hôtelière Vatel Bordeaux sonde les ambitions des étudiants d’écoles hôtelières.

 

23% des étudiants interrogés ont une excellente opinion sur les groupes d’hôtellerie et de restauration et 56% une bonne opinion, soit au total 79% d’opinion positive. 14% ont une opinion moyenne. Et seuls 2% ont une mauvaise ou très mauvaise opinion. Parmi les chaînes hôtelières, c’est Marriott qui obtient le taux de notoriété le plus élevé (62,6%). Suivi de près par Accor (60,2%) puis par Hilton (39%). Trois autres groupes de détachent derrière le trio de tête : IHG (24,1%), Four Seasons (16,5%) et Hyatt (12,9%). Parmi les chaînes de restauration, c’est McDonald’s (45,6%) qui arrive en tête, suivi de Yum! (15,2%) et Burger King (12,7%).

 

Cette étude montre également que les étudiants en hôtellerie sont pour la moitié très optimistes, et à plus de 40% plutôt optimistes, soit globalement optimistes pour la profession et pour eux-mêmes à 93%. Ils ne sont que 2% très pessimistes et 5% pessimistes. Ils aspirent à occuper des fonctions de direction (ils sont 31% en 1ère année à aspirer à être directeur général une fois diplômé, puis 18% en 3e année et seulement 10% en 5e année). Ils veulent majoritairement travailler dans un autre pays (53%) avec dans l’ordre aux USA (36%), en France (27%), au Canada (19%), en Australie (19%), en Suisse (10%). Ils veulent travailler à leur propre compte dans les 3 ans après leur sortie (54%), en créant leur propre entreprise (31%), en reprenant une entreprise existante (16%), ou en intégrant une entreprise familiale (7%).

 

Ils sont 77% à considérer que les deux critères très importants sont l’ambiance et les rapports humains d’une part, et la perspective d’évolution, d’autre part. Viennent ensuite dans l’ordre décroissant : la rémunération (54%), le standing de l’établissement (51%), sa localisation (48%), l’enseigne ou la marque (42%), l’engagement sociétal (40%) et de façon surprenante en dernier les horaires de travail (37%). 56% pensent qu’ils ne seront plus dans le même établissement ou groupe 3 ans après leur début professionnel, les filles étant plus mobiles (58%) que les garçons (52%). Mais ceux qui sont déjà en poste dans un groupe pensent à 85% qu’ils auront évolué au sein du même groupe.

 

Après satisfaire les clients (61%) et en second lieu faire des bénéfices (55%), les objectifs des groupes sont d’après eux : avoir une bonne image (50%), faire mieux que les concurrents (34%), grandir (30%), veiller au bien-être des employés (22%), s’intégrer dans la société locale (11%) et enfin préserver l’environnement (10%).

 

L’école où ils suivent leur formation est le 1er canal d’information sur leurs potentiels futurs employeurs. 86% des étudiants y recourent. Viennent ensuite les sites web des hôteliers et restaurateurs (81%), les personnes ayant déjà travaillé dans ces hôtels et restaurants, dont les anciens étudiants de leur école (79%), les pages des hôtels et restaurants sur les réseaux sociaux (77%), leur famille et leurs amis (74%), et en dernier lieu les magazines professionnels (67%).

 

L’enquête a été réalisée par Opinionway entre le 18 février et le 2 avril 2019 auprès de 3.116 étudiants étrangers et 1.505 Français d’écoles et universités de management hôtelier dans le monde, avec l’appui du réseau Vatel, de l’Association des écoles hôtelières européennes (Eurhodip), et de l’Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique (Amfohrt).

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *