Accor a eu un premier semestre encourageant

Hébergement

L’hôtellerie haut et milieu de gamme augmente de 4,9 %.
L’activité économique est également en progression.
Trois Sofitel en Australie et Nouvelle-Zélande en 2005.
Les résultats du premier semestre 2004 d’Accor confirment la reprise constatée du groupe à partir du deuxième semestre 2003. Le chiffre d’affaires global consolidé, en hausse de 2,6 %, progresse de 4,2 % pour l’hôtellerie. Dans le détail et à périmètre et change constants, le CA de l’hôtellerie haut et milieu de gamme augmente de 4,9 % grâce aux bonnes performances du Royaume-Uni (+ 10,5 %) et de Sofitel aux   États-Unis (+ 18,2 %), tandis que la France et l’Allemagne sont restées stables (+ 1 %). Dans l’hôtellerie   économique, le chiffre d’affaires est également en progression : de 4 % en France, il passe à 2,3 % aux États-Unis, 8 % au Royaume-Uni, 14,2 % en Espagne,8,1 % en Belgique et 1,1 % en Allemagne. Dans ce contexte « favorable », Accor poursuit donc l’expansion de son enseigne de prestige et annonce l’ouverture de trois nouveaux établissements Sofitel en Australie et en Nouvelle-Zélande l’an prochain. Ainsi, le Sofitel Triton Palace, installé près de la ville de Cairns, lieu très touristique pour sa grande barrière de corail, sera situé le long de la plage et proposera de nombreuses possibilités d’hébergement de la suite au studio en passant par les appartements d’une, deux ou trois chambres. Autre nouvelle unité australienne, le Sofitel Viridian Noosa ouvrira sur une colline dominant la ville de Noosa, à une heure de Brisbane (sud-est). Construit dans un style s’inspirant de l’architecture locale et selon le nouveau concept de « Resort Apartments », le complexe disposera de 23 villas et 147 appartements et se destinera autant à une clientèle loisirs (piscine, Spa) que business avec plusieurs salles de réunion pouvant accueillir jusqu’à 480 participants. Enfin, en Nouvelle-Zélande, Accor ouvrira son premier Sofitel, un « boutique-hôtel » de 82 suites, à Queenstown.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *