Accorhotels dépasse le cap des 600 000 chambres

Hébergement

Au troisième trimestre, Accorhotels a ouvert 73 nouveaux hôtels, représentant plus de 11 000 chambres. Le groupe hôtelier français franchit ainsi le seuil des 600 000 chambres, avec notamment l’ouverture du 800e hôtel dans la zone Asie-Pacifique.

40 000 chambres en 2017

A fin septembre 2017, le « pipeline » du groupe s’établit à un niveau de 992 hôtels et 178 000 chambres, dont 81% dans les marchés émergents, et 47% en Asie Pacifique. Le développement organique pour l’année 2017 devrait excéder les 40 000 chambres, soit un niveau jamais atteint par le groupe.

Le groupe poursuit son développement rapide

L’activité au 3e trimestre 2017 est soutenue sur la grande majorité des marchés du groupe, avec un chiffre d’affaires de 504 M€, en progression de 6,4% à périmètre et change constant, et de 7,2% en données publiées. « Les performances réalisées par Accorhotels au troisième trimestre continuent d’être solides » s’est félicité Sébastien Bazin, PDG. « Les bonnes tendances opérationnelles observées au premier semestre dans nos marchés clés se confirment, alors que les premiers signes de reprise se manifestent en Amérique Latine. Le groupe poursuit son développement rapide. Notre parc hôtelier franchit au cours du trimestre le cap symbolique des 600 000 chambres. Notre pipeline atteint un niveau record, reflet de l’attractivité toujours plus forte de nos marques, dont le portefeuille s’enrichit avec Orient-Express, Nextdoor et bientôt Mantra, Breakfree et Peppers. Cette dynamique favorable devrait se poursuivre, nous permettant d’atteindre un résultat d’exploitation dans le haut de la fourchette annoncée au marché en juillet dernier ».

Trois lignes de métiers

Rappelons que le groupe hôtelier est désormais organisé autour des trois lignes de métiers suivantes. Tout d’abord, Hotelservices qui recense l’activité de franchiseur et opérateur hôtelier, ainsi que les activités connexes aux opérations hôtelières. Ensuite les Nouvelles activités, regroupant Fastbooking, Onefinestay et John Paul (précédemment intégrées dans HotelServices), ainsi qu’Availpro, Very chic, Travelkeys et Squarebreak, consolidés depuis ce semestre. Et enfin les Actifs hôteliers, qui regroupe les actifs d’Hotelinvest non inclus dans Accorinvest, essentiellement Orbis, les hôtels en contrat de location sur ebitdar (sans minimum garanti, autrement appelés management leases).

Une activité très soutenue dans la majorité des régions

Le chiffre d’affaires d’Hotelservices, qui exploite sous contrat de franchise et de management 4 209 hôtels (604 000 chambres) à fin septembre 2017, s’établit à 442 millions d’euros, en progression de 3,5% en données comparables. Cette progression résulte d’une activité très soutenue dans la majorité des régions, hormis en Amérique du Sud, où le Brésil semble avoir atteint le point bas du cycle, aboutissant à une hausse du taux d’occupation de la région pour la première fois depuis 3 ans.

Paris affiche une forte progression du RevPAR

En France et en Suisse, le chiffre d’affaires est en hausse de 2,3% en données comparables. Cette hausse est liée à de bons niveaux d’activité, avec un RevPAR en nette progression (+5,0%) porté par un taux d’occupation en hausse de 4,2 pts et des prix en légère baisse (-0,9%), partiellement compensés par des effets de périmètre, incluant notamment la cession de 62 hôtels F1.

Paris affiche une forte progression du RevPAR (+6,6%), portée par les séjours de loisirs (+21%), tandis que les volumes de nuitées d’affaires restent solides (+3%).

L’activité en province a également été positive (+3,8%), avec là encore une bonne reprise de la clientèle de loisirs (+6%) notamment sur la Côte d’Azur.

La péninsule ibérique poursuit sa reprise

L’activité reste bien orientée au Royaume-Uni, avec un RevPAR en progression de 4% sur le trimestre. La performance est contrastée entre Londres (+0,9%) où le taux d’occupation est en léger repli, et la Province (+6,6%) avec une bonne activité dans la plupart des grandes villes, notamment soutenue par le « staycation », les vacanciers britanniques ayant opté pour des séjours domestiques suite à la baisse de la livre sterling.

Le RevPAR en Allemagne s’accroit de 2,9%, malgré un calendrier de foires et salons peu favorable. L’activité a notamment été soutenue par la tenue du G20 à Hambourg en juillet, et un fort succès de l’Oktoberfest à Munich, un an après les attentats. Le RevPAR en Europe de l’Est ressort en croissance de 8,0%, profitant d’une économie en plein développement dans toutes les régions de la zone notamment en Hongrie (+18,8%), et des rénovations réalisées en 2016.

La péninsule ibérique poursuit sa reprise, et continue d’enregistrer de forts niveaux d’activité, avec une croissance du RevPAR de 12,3%.

L’Asie Pacifique est soutenue par les segments Luxe et milieu de gamme

La région Moyen-Orient Afrique enregistre une progression de 1,2% de son chiffre d’affaires, avec des situations contrastées entre le Maroc et l’Egypte très solides, et un environnement nettement plus complexe dans la région du Golfe.

Bien orientée, l’activité en Asie Pacifique s’est accrue de 4,1%, soutenue par les segments Luxe et milieu de gamme (RevPAR +6,2%), et par un développement toujours très dynamique.

La situation reste difficile en Amérique du Sud

L’Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes affichent un chiffre d’affaire en très nette hausse (+14,6%), tiré par un RevPAR en progression de 6,4%, notamment sur le segment Luxe (6,8%) grâce au parc des hôtels Fairmont, qui bénéficie notamment d’une très forte activité au Canada (+15,3%) liée à la faiblesse du dollar canadien. Le Canada enregistre une progression de RevPAR de 14,0%, alors que l’activité se stabilise aux USA (+0,1%).

Enfin, malgré des prémices de reprise, la situation reste difficile en Amérique du Sud, et plus particulièrement au Brésil, notamment à Rio. Le chiffre d’affaires de la région est en repli de 15,3%. On note cependant une inflexion dans l’évolution du taux d’occupation moyen de la région qui augmente ce trimestre de 0,4 point, après trois ans de baisse continue.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *