Adagio, 10 ans déjà et de nouvelles ambitions

Hébergement
Adagio collaborateur
Karim Malak, directeur général délégué Adagio

Issus d’une coentreprise entre les groupes Accor et Pierre & Vacances, les Aparthôtels Adagio fêtent cette année leurs 10 ans. Alors que le réseau totalise aujourd’hui 100 unités dans 11 pays, il ambitionne d’en avoir 150 à l’horizon 2021.

 

« Depuis 10 ans, nous avons servi 1,8 millions de clients » affirme Karim Malak, directeur général délégué Adagio, qui précise qu’en ce moment « le rythme est de 300 000 clients par an« . En une décennie, Adagio est passé de 16 apparthôtels, essentiellement en Ile de France à 100 aujourd’hui répartis dans 11 pays (France, Angleterre, Ecosse, Belgique, Suisse, Italie, Autriche, Allemagne). « Au démarrage, nous avons profité du développement des city breaks avec notamment la montée en puissance des low cost » analyse Karim Malak.

 

2008 voit l’arrivée d’Airbnb. De nature à nuire à l’activité d’Adagio ? « Non, souligne le responsable car dans le même temps nous avons assisté à une mondialisation de la clientèle. Avec des gens qui viennent de loin et restent plus longtemps ». Il explique aussi que beaucoup de clients « recherchent de la disponibilité immédiate ce qu’on ne trouve pas forcément sur Airbnb ». Autre avantage de l’apparthôtel, la possibilité de se retrouver à plusieurs dans un environnement sécurisé. Et puis, souligne Karim Malak, « un Indien par exemple ça l’agace de manger européen durant une semaine. Chez nous, il séjourne de manière simple, en parfaite autonomie et peut faire sa propre cuisine ».

 

Chez Adagio, 22% des nuitées correspondent à des séjours de 1 à 3 nuits. Le reste est supérieur à 4 nuits. « Ingénieurs en déplacement, formations, cas de divorce, dégât des eaux…, ce produit correspond parfaitement aux séjours de 10 jours » affirme le directeur général qui remarque que « les familles avec de jeunes enfants réservent plutôt pour des séjours de 3 jours ». 60% de l’activité d’Adagio concerne le business, 40% le loisir. « Nous profitons de toute la distribution d’Accor Hôtels, mais nous bénéficions aussi des OTA » constate Karim Malak ajoutant que « cela marche très bien avec Booking et Expedia ».

 

Adagio commercialise près de 12 000 appartements – une moyenne de 110 par établissement – à travers 3 gammes : Adagio en 4* (53 résidences), Adagio Access en 3* (45 résidences) et Adagio Premium en 5* (2 résidences au Moyen-Orient). « Actuellement nous avons 28 projets signés ou en phase d’être signés pour des ouvertures prévues entre 2018 et 2020 ». Des inaugurations doivent avoir lieu prochainement en Arabie Saoudite, au Brésil, dans les Emirats Arabes Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni. La France n’est pas en reste puisque 5 établissements doivent ouvrir d’ici 2019. Toujours au cœur des villes. Le premier est Montpellier Petit Train fin 2018. Doivent suivre Lille Hôpital Militaire, Plateau Saclay, Paris Lombardie et Nanterre Fontanots. « Mais il y a encore des villes sur lesquelles nous ne sommes pas présents telles que Lyon » souligne Karim Malak.

 

La marque vise également de nouveaux territoires en Afrique, Europe de l’Est et en Espagne, ayant pour objectif de développer encore plus sa présence à l’international et de dynamiser son réseau. Dans le cadre de sa politique de développement, Adagio a pour ambition d’atteindre 150 apparthôtels et 15 000 appartements à travers le monde d’ici 2020.

 

Alors que pour ses 10 ans Adagio s’est offert une nouvelle charte graphique, Karim Malak assure que l’entreprise met tout en œuvre pour développer ses services et multiplier l’offre dans les grandes capitales européennes. « Ces dix ans nous ont permis à la fois de développer un réseau d’une centaine d’adresses et d’acquérir une expertise dans notre domaine ». « Adagio a su trouver sa clientèle qui nous est de plus en plus fidèle. La notoriété de la marque va aller crescendo » conclut le dirigeant.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *