Airbnb va collecter la taxe de séjour à Paris

Hébergement

A partir du 1er octobre prochain, Airbnb simplifie la collecte de la taxe de séjour à Paris, sa première destination mondiale pour la location d’hébergements entre particuliers.Airbnb, plateforme communautaire de réservation d’hébergements dans le monde, vient d'annoncer qu’elle commencera à collecter la taxe de séjour pour le compte de ses hôtes à Paris, première ville dans le monde sur Airbnb. Le processus de collecte simplifié débutera le 1er octobre prochain et sera progressivement étendu à d’autres villes en France.
La taxe de séjour s'applique déjà aux locations entre particuliers sur Airbnb, mais le dispositif actuel requiert de la part des hôtes de la collecter auprès de chacun des voyageurs et de la reverser eux-mêmes à la mairie. Début août, le gouvernement français a publié un décret qui donne la possibilité aux plateformes comme Airbnb de prendre en charge ces démarches pour le compte des hôtes. Le processus sera ainsi entièrement automatisé et simplifié pour tout le monde.
"Les Parisiens sont les plus nombreux au monde à partager leur logement sur Airbnb. Nous sommes fiers de lancer ce processus fiscal simple et efficace dans notre première destination mondiale, et de permettre ainsi à Paris de mieux percevoir cette importante source de revenus de la part de nos voyageurs" explique Nicolas Ferrary, Directeur France d’Airbnb. "En travaillant étroitement avec le gouvernement pour simplifier le paiement de la taxe de séjour pour nos hôtes, nous contribuons à un cadre moderne et juste pour le tourisme en France".
 
Ce qui va changer
 
Pour les réservations effectuées à Paris à partir du 1er octobre 2015, une nouvelle ligne apparaîtra sur le reçu des voyageurs. D’un montant de 0.83 euros par nuit et par voyageur, elle correspond à la taxe pour la catégorie "meublés touristiques non classés" qui inclut la taxe municipale et la taxe départementale. Cette taxe viendra automatiquement s’ajouter au montant de la réservation payée par les voyageurs séjournant à Paris et sera reversée directement à la ville.
Cette annonce s’inscrit dans la lignée de la mise en oeuvre de la loi ALUR en 2014, qui simplifie le cadre de la location d’hébergements entre particuliers en France.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *