Australie: Accorhotels ouvre le Sofitel Sydney Darling Harbour

Hébergement

Face au centre des congrès de Sydney le Sofitel est le premier hôtel 5 étoiles construit dans la ville australienne depuis 15 ans. Il propose 590 chambres sur 35 étages dans le quartier de Darling Harbour.

 

Le Sofitel Sydney Darling Harbour vient d’ouvrir ses portes en Australie. Il s’agit du premier hôtel de luxe international en construction à s’établir dans ce quartier depuis plus de 15 ans. L’hôtel propose 590 chambres dont 35 suites. Chacune des chambres est équipée de la literie Sofitel MyBed et d’immenses fenêtres, offrant une vue imprenable sur le Darling Harbour et la ville de Sydney.

 

Champagne et fitness

Réservé aux clients du Sofitel Club (entre le 28e et le 34e étage), le Club Millesime Lounge propose une gamme de services personnalisés, notamment l’enregistrement privé, l’accès à la salle de réunion, et d’autres privilèges.

 

L’hôtel comprend 3 bars dont le plus grand bar à champagne de Sydney et un restaurant aux accents français (grill, rôtisserie, bouillabaisse). Mais aussi 9 salles de réunion dont le Magnifique Ballroom (capacité de 450 personnes), une piscine et une salle de fitness.

 

Aborigènes et marins anglais

Le Sofitel Sydney Darling Harbour rend hommage aux premiers habitants de l’Australie à travers sa façade d’ocre rouge et de bleu, couleurs de la nation Eora qui vivait autour de Tumbalong, rebaptisé par la suite Darling Harbour par les Anglais. Les accents triangulaires du bâtiment symbolisent des voiles.

 

A l’intérieur, dans les espaces communs et les chambres, bois, cordages et motifs imitation grès font référence à l’héritage marin du quartier.  L’hôtel répondra aux objectifs de développement durable visant à transformer ce quartier touristique en zone écologique. Son éclairage extérieur spectaculaire illuminera les nuits de Darling Harbour grâce à 6.000 lampes à LED et offrira de magnifiques jeux de lumières.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *