Beachcomber fait construire son 9e hôtel à Maurice

Hébergement

Le 28 juin dernier dans le cadre de la soirée annuelle organisée par Beachcomber Resorts & Hotels à l’hippodrome de Longchamp, Gilbert Espitalier-Noël, PDG de New Mauritius Hotels Limited (Beachcomber), a annoncé le lancement des travaux d’un nouvel hôtel à Rivière Noire, Les Salines Beachcomber Resort & Spa.

 

L’établissement comprendra 338 chambres et 56 suites famille et de nombreuses installations sportives et de loisirs. Il sera construit sur une plage qui n’a jamais été publique. Ce projet est conçu par un cabinet d’architecture de Maurice, Jean-François Adam Architect. L’ensemble du développement nécessitera un investissement de 2,5 milliards de roupies, soit environ 600 millions d’euros.

Le patrimoine que représente les salines, toujours en opération, sera préservé tout comme les emplois de ce secteur d’activité qui continuera à produire 300 tonnes de sel par an. Une nouvelle route est en construction pour desservir les différents sites identifiés par les autorités pour accueillir les développements de cette région.

Quant à la soirée Beachcomber à Longchamp, il y avait au programme : Cocktail dînatoire, courses hippiques en semi-nocturne, initiation aux paris et spectacle équestre pour les quelques 300 invités conviés (agents de voyages et partenaires).

Elle s’est clôturée en beauté avec le tirage au sort du nom de la première participante à la prochaine Beachcomber Aventure 2019, Elodie Naquet de l’agence Privilèges Voyages. Elle remporte un séjour de 5 nuits à l’île Maurice au Victoria for 2 et rejoindra Denis Brogniart pour une nouvelle aventure.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Un désastre ! en 1980 il y avait six hôtels sur l’île Maurice ! Aujourd’hui plusieurs centaines… il ne reste plus de plages publiques pour les mauriciens. La délinquescence s’est répandue sur l’île et les gens qui étaient charmants en ont marre des touristes traîne-savates !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.