Comment Hyatt avec RiseHy forme des jeunes des quartiers à l’hôtellerie de luxe

Hébergement
Dans la grande salle du Hyatt Regency Paris Etoile, porte Maillot, les élèves de la première promotion RiseHy.

Les 8 hôtels français de la chaîne Hyatt sont très mobilisés pour ce programme né à Chicago. Les formations offrent une nouvelle chance à des enfants décrocheurs. La première promotion a été célébrée avec les partenaires associatifs, industriels et institutionnels de RiseHy.

 

« On n’a pas l’habitude qu’on nous tende la main », « je n’aurais jamais osé poser un CV avant », « On ne nous fait pas confiance parce qu’on vient des quartiers »… Les témoignages des jeunes gens de la première promotion de RiseHy donnent une idée de l’enjeu du programme de formation de Hyatt: un projet sociétal.

 

Grandir par la formation reçue et donnée

A travers RiseHy, la chaîne hôtelière Hyatt remet en selle une (petite) partie des 16% de jeunes déscolarisés et sans emploi. L’initiative est venue de Chicago où Hyatt dans une démarche de responsabilité sociale a lancé en 2019 ce programme « pour s’élever ». Des jeunes apprennent des métiers de l’hôtellerie restauration, et l’entreprise se crée un vivier de recrues, chacun grandit. L’objectif est d’offrir une passerelle à 10.000 décrocheurs sans formation dans le monde en 2025… et Hyatt France est en pointe sur le sujet.

 

Les 8 hôtels de la chaîne en France se sont lancés dans ce projet sous la houlette de Michel Morauw, vice-président régional de Hyatt. En partenariat avec l’association Les Déterminés et le centre de formation Asforest, une première promotion de 33 jeunes a été constituée. En décrochage au niveau Brevet, Bac ou BTS, ils reçoivent une formation composée de 3 semaines de « coaching personnel » puis 3 mois de stage avec au bout du parcours une offre de CDI en hôtels.

 

« Un début de carrière »

Dans chaque hôtel participant en France, le general manager et ses équipes (en cuisine, en salle, dans l’hébergement…) se sont engagés. Ils ont passé du temps pour mettre en place la formation et accueillir ces jeunes.

« Sils ne sont pas en capacité d’entrer sur le marché de l’emploi, on va les chercher » a résumé le responsable. « Formés à prendre des responsabilités, ils auront la possibilité de voyager en France et dans le monde avec leur métier. C’est un début de carrière. »

 

Des partenaires convaincus

Pour Moussa Camara, président de l’association Les Déterminés qui accompagne habituellement des jeunes dans l’entrepreunariat, c’est aussi une leçon de vie, un investissement de temps et d’argent qu’Hyatt a engagé.

« Vous avez décidé de changer quelque chose dans votre vie et pouvez être fiers de ce que vous avez fait. Rappelez-vous qu’on ne fait rien tout seul », a-t-il dit aux 33 jeunes réunis au Hyatt Paris Etoile. Citant le soutien du Medef, de Oui-sncf (qui a pris en charge les déplacements des jeunes), de la BNP et du préfet du Val d’Oise, il a aussi rappelé le travail des associations dans les banlieues pour sourcer les candidats.

 

Les freins à la formation et à l’emploi de ces jeunes sont multiples mais pas définitifs entend démontrer le programme de Hyatt. Lors de la cérémonie du lancement de RiseHy en fin d’année dernière à Paris, les jeunes gens ont cité « la bienveillance », « le partage », « le respect » comme des valeurs mises en oeuvre pendant les premières semaines de formation. « Des bases solides pour affronter le monde du travail » a conclu l’un d’eux.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *