Fréquentation globale en demi-teinte pour les Gîtes de France

Hébergement

Résas de juillet en avance sur 2003.
Été en recul dans plusieurs régions.
Les années passent et ne se ressemblent pas. En 2004, contrairement aux vacances de Pâques de l’an dernier quand pour l’ensemble des départements français les réservations avaient été supérieures à celles de 2002, les Gîtes de France n’ont pas attiré les foules. Ainsi, les dernières vacances scolaires ont enregistré une baisse de fréquentation de quatre points par rapport à l’an dernier. Pour les week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte, le bilan est mitigé avec des disparités au niveau régional. À titre d’exemple, le département du Doubs affiche une hausse généralisée tandis que le Morbihan chute et que la Vendée stagne. À ce jour, les réservations pour l’été sont globalement légèrement en avance pour le mois de juillet avec un taux d’occupation de 74 % contre 71 % en juillet dernier même si la première quinzaine tourne au ralenti. Quant aux résas du mois d’août, elles sont en retard (79 % contre 84 %) par rapport à 2003 et certaines régions constatent un recul général sur l’été. C’est le cas des régions Rhône-Alpes, Paca, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et de quelques départements comme les Landes, la Charente-Maritime et la Vienne. De nombreux gîtes ruraux affichent donc encore de nombreuses disponibilités pour cet été, notamment début juillet et fin août. Deux raisons sont invoquées : les réservations sont de plus en plus tardives, quelle que soit la période de l’année, et la clientèle anglaise est moins présente sur l’ensemble de la France.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *