Hôtellerie de plein air : fréquentation record en 2016, réservations stables en 2017

L’hôtellerie de plein air maintient un niveau de fréquentation record. Dans un marché du tourisme hexagonal en baisse de 2,5% en 2016, le camping a démontré sa résilience à travers un maintien des nuitées, recensées à plus 112 millions contre 113 en 2015.

 

 

L’hôtellerie de plein air a généré un chiffre d’affaires stable de près de 2,5 milliards d’euros en 2016, enregistrant une croissance légèrement plus forte chez pour les groupes et chaines (+3%) que chez les indépendants (+1%).

Comme chaque année, le tourisme domestique a été particulièrement dynamique et a permis de contenir la légère attrition de la fréquentation des touristes étrangers liée à la mauvaise météo du début de saison, aux blocages consécutifs aux grèves et aux attentats de juillet. Ainsi, les touristes français ont concentré, à eux seuls, 68% des nuitées recensées en 2016.

La durée moyenne des séjours en camping à 5,2 nuitées demeure plus élevée que la moyenne du secteur touristique français, encore trop faible (2,6 nuitées en moyenne sur l’ensemble de l’hébergement touristique français). La longueur des séjours est également plus importante pour les touristes français que pour les touristes étrangers, ce qui tend également à porter plus haut le poids du tourisme domestique dans l’hôtellerie de plein air.

 

« En 2016, l’hôtellerie de plein air a bien résisté dans un contexte difficile pour l’industrie du tourisme. Notre profession se modernise tout en conservant la proposition de valeur qui a fait son succès et qui garantit aujourd’hui sa résilience : la promesse de vacances conviviales et abordables. Cependant, certaines tendances de fond comme le niveau d’investissement en baisse ou la réduction de la capacité d’accueil s’avèrent préoccupantes et nous espérons que les propositions exprimées par la profession en 2017 en faveur d’une simplification administrative et fiscale seront prises en compte lors de la prochaine mandature » analyse Guylhem Féraud, président de la FNHPA.

 

2017 devrait confirmer l’attractivité du camping

 

Selon les études réalisées par la FNHPA auprès d’établissements situés dans différentes régions de France, les réservations pour 2017 seraient stables pour la saison printanière et en très légère hausse pour la saison estivale. Une note d’optimisme à l’heure où s’ouvre la saison touristique 2017.

C’est le calendrier des vacances scolaires en France qui jouera favorablement sur le niveau et le prix des réservations, grâce au bon positionnement des vacances de printemps et surtout aux dates des vacances d’été, qui contrairement à l’an dernier permettent de compter des semaines pleines en juillet et en août, en début et en fin de vacances.

Les réservations des touristes étrangers sont dynamiques également. Cela démontre l’attrait de la destination France pour les touristes européens des pays proches, hormis les touristes britanniques dont la fréquentation devrait baisser sensiblement, probablement lié à l’effet post-Brexit.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *