Hôtellerie : Paris n’a jamais été aussi cher

Hébergement

Selon le comparateur de prix d’hôtel trivago.fr, la moyenne des tarifs hôteliers à Paris ce mois-ci est la plus élevée jamais observée depuis quatre ans. Le déroulement du Mondial de l’Automobile dans la capitale pourrait être l’un des premiers facteurs.Ce mois-ci, Paris affiche 221 euros la nuit d’hôtel en chambre double standard. C’est le tarif le plus élevé que la capitale n’ait jamais affiché depuis le lancement du Trivago Hotel Price Index en janvier 2011. Paris se retrouve donc au coude à coude avec Londres qui caracole en tête du classement des villes les plus chères (225 euros la nuit d’hôtel). Bien que les tarifs hôteliers parisiens aient déjà atteint des sommets – 218 euros en septembre 2012 et en Juin 2013 – ils n’avaient jamais passé la barre symbolique des 220 euros. C’est désormais chose faite. Pourtant, au mois d’octobre 2013, une nuit d’hôtel en chambre double standard coûtait environ 198 euros, soit 12% de moins. Une telle différence d’une année sur l’autre est généralement due à la tenue d’un évènement exceptionnel comme le Mondial de l’Automobile qui a lieu ce mois-ci. Paris accueille ce salon tous les deux ans et à chaque fois les tarifs hôteliers s’en ressentent : +14% en moyenne pour les mois d’octobre qui accueillent le salon comparé aux mois d’octobre dits "normaux".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. J’ai du mal à comprendre le fonctionnement de cet Index.
    J’ai interrogé TRivago sur ce sujet, pour avoir confirmation qu’il était bien calculé sur la base du prix de la chambre sèche non packagée (comme indiqué sur le site). On m’a répondu que oui.
    Curieux. Car j’avais comparé avec mon prix moyen de l’hôtel 3 étoiles que je tiens sur le Sillon . Celui ci était de 88 €en Novembre, toutes catégories de chambres confondues, 27 vue mer, 18 familiales.
    Or le THPI était de 94 €
    Bizarre. Y aurait -il tant de 4 étoiles à St Malo? Aurai je vendu mes chambres plus bas que les autres hôtels. Certes, il y a eu la route du Rhum, mais pour un mois de Novembre, 88€, c’est pas mal !

    Je ne crois pas
    Je mets cette bizarrerie en corrélation avec les réponses qui m’ont été faites sur un autre sujet: Celui de leur mode de comparaison. En ce moment à st Malo, grâce à trivaggo, le client peut trouver tout plein de meilleures offres permettant au client de gagner 30 à 50 % ! Chouette!
    En effet, puisqu’ils comparent la chambre sèche (et lorsque le tarif existe, en tarif NANR), avec une offre petit déjeuner inclus ( type week end desk ou Amoma, annulable de manière souple, et l’été dernier avec des macarons!), et tant qu’à faire en catégorie vue mer !
    On me répond que c’est normal, que c’est la même offre.

    Je me permets donc de supposer, que c’est la même « logique » (si on peut appeler ça comme ça ) qui régi le mode de calcul du THPI: double standard, double standard B&B, double vue mer, et toute autre offre rangée dans la catégorie « standard » .

    Au final, je me dis que l’ère d’Internet a créé des métiers « magiques », notamment celui de pouvoir sortir des prix du chapeau et de se pavaner avec .

    Nous hôteliers, sommes des pas doués, des neu neu.
    Les experts , et analystes peuvent briller de mille feux .
    Sauf qu’un hôtelier rigoureux n’a jamais intégré le petit déjeuner dans son prix moyen .

    Encore Bravo !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *