Kalenda agrandit et rénove ses deux hôtels

Les changements portent sur le loisir et le business.
Un taux d’occupation moyen autour de 35 % cette année.
Le groupe élargit sa commercialisation à de nouveaux TO.
Il y a presque deux ans, le groupe Kalenda défrayait la chronique en reprenant la gestion des deux établissements Le Méridien aux Antilles dans une période houleuse pour les îles francophones. Aujourd’hui, l’heure est à la rénovation et à la réorientation. « Nous allons profiter de la loi de défiscalisation outre-mer pour procéder d’ici à l’an prochain à des travaux d’envergure », confie Nicole Diser, directrice générale du groupe. Ils porteront à la fois sur le segment loisir avec la création d’un Spa et d’une salle de remise en forme dans chaque hôtel et s’adresseront particulièrement à la clientèle familiale à travers l’aménagement de chambres spacieuses et communicantes. La chaîne hôtelière compte également s’appuyer sur le potentiel de ses unités pour améliorer son offre business. « Nous allons fournir à l’ensemble de nos salles de séminaires de nouveaux équipements technologiques », indique Nicole Diser. Les infrastructures sportives vont également être revues à la hausse. « Nous créons actuellement un partenariat avec le golf situé en face du Kalenda Trois-Ilets ». Et de nouveaux aménagements communs avec d’autres hôteliers sont également prévus sur la Pointe du Bout. « Le développement touristique en dehors de l’hôtel doit aussi être valorisé », poursuit-elle. « Parti de zéro en 2002 », le groupe Kalenda affiche cette année un taux d’occupation moyen de 30 % à 35 %. Et bien que ces résultats aient doublé d’une année sur l’autre, ils ne sont pas encore suffisants. La chaîne, qui ouvrira le 1er décembre 2004 son premier bureau de ventes Europe à Paris, et se sépare par conséquent des services de Blue Season, revoit actuellement sa politique de commercialisation. D’une part, elle voudrait « étoffer sa présence dans la programmation des TO français et européens » et d’autre part « travailler davantage avec les groupes », explique Corinne Picaut, directrice commerciale.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *