L’Oberoi Mauritius rouvrira le 2 avril

Hébergement

Les travaux de réfection au spa et dans une Villa Royale.
Un nouveau directeur a été nommé en janvier dernier.
La Plantation, touchée aussi, rouvrira le 20 mai.
Le 21 novembre dernier, l’Oberoi Mauritius était frappé par un incendie survenu dans le champ de canne à sucre situé à proximité de l’établissement et qui ravagea une Villa Royale et le spa. Fermé initialement pour une durée de deux à trois mois, l’hôtel ne rouvrira ses portes que le 2 avril prochain. Doublant sa capacité, le spa comportera quatre nouvelles cabines de soin spacieuses ainsi que quatre spa suites spécialement conçues pour les couples. De plus, chaque cabine sera équipée d’un hammam privatif. Quant à la Villa Royale, elle a été reconstruite à l’identique. Les travaux engagés par l’Oberoi Mauritius ont aussi été l’occasion de créer un kids club pour les enfants de 3 à 12 ans. Autre événement majeur pour l’hôtel : la nomination d’un nouveau directeur en la personne de Markus Engel qui succède ainsi à Wilhelm Luxem. En fonction depuis janvier dernier, ce jeune responsable de 33 ans a déjà prêté ses services à diverses chaînes hôtelières telles que Raffles International, Groupes Peninsula et Dorchester et Sheraton. Enfin, l’Oberoi Mauritius n’est pas le seul à avoir été touché par cet incendie. Son voisin, La Plantation (appartenant au groupe Apavou), a été plus sévèrement endommagé. La réception, le hall, la bagagerie, la salle de transit, la discothèque, les bars, les restaurants et la cuisine ont été emportés par les flammes et devaient être entièrement reconstruits. Aujourd’hui, la direction confie que l’établissement rouvrira plus tard que prévu, le 20 mai, car le propriétaire, Armand Apavou, ne souhaite plus se cantonner à rénover les pièces endommagées et a décidé d’engager un programme de rénovation complet. Les détails de ce lifting ne seront révélés que dans une quinzaine de jours lors de l’annonce officielle de la réouverture de La Plantation.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *