La chaîne Balladins déploie de nouvelles enseignes

Hébergement

Avec à sa tête David Morel et Fabrice Beyer, deux anciens salariés ayant repris l’enseigne en juin 2018, la chaîne Balladins élargit son offre hôtelière en déclinant sa marque.

Initial by Balladins est une hôtellerie économique. Les hôtels Initial by Balladins incarnent les origines de cette chaîne en proposant un bon rapport entre la qualité, le prix et le confort. Ce sont des établissements à proximité des zones d’activités urbaines et commerciales.

Authentic by Balladins regroupe des hôteliers-restaurateurs qui accueillent leurs clients « dans un cadre charmant » et proposent « une cuisine locale du marché ». Situés en en milieu péri-urbain et rural, ces hôtels-restaurants sont de petite et moyenne capacités.

Inspiration by Balladins sont les hôtels « de tradition au design d’un établissement moderne », en passant par « le cocon de l’esprit boutique ». Ils sont généralement situés au cœur d’une ville, d’un site touristique, ou d’un cadre naturel.

Myhome by Balladins se situe entre l’hôtel et l’appart-hôtel. Il permet de conjuguer la liberté d‘une location saisonnière aux services d’un hôtel. Ces établissements sont pensés comme des espaces de vie avec kitchenette, literie confortable et salle de bain. Ces établissements proposent aussi différentes offres de restauration. C’est une nouveauté pour Balladins.

Urban by Balladins sont des établissements situés en ville, à proximité des gares, des centres d’affaires ou de congrès. Ils proposent des chambres bien équipées et dotées d’espaces de travail. Ces hôtels proposent également des solutions de restauration (soirée-étape, demi-pension, plateau-repas…).

« La majorité du parc devrait rester Initial by Balladins »

« Ces cinq nouvelles nuances Balladins concrétisent une réflexion déjà murie depuis quelques années mais qui n’avait pas pu voir le jour avant que nous ayons les commandes de la marque, avec mon associé David Morel » explique Fabrice Beyer. « Nous avions la volonté de dynamiser la marque, de lui redonner des couleurs. Nous voulons continuer à susciter l’envie de se rendre chez Balladins, ou d’y investir, tout en restant simple. En effet, nous sommes convaincus qu’il faut capitaliser sur cette marque forte, la réinventer en restant fidèle à son ADN. »

Côté réseau existant, la majorité du parc devrait rester Initial by Balladins. Pour Fabrice Beyer « la discussion est totalement ouverte avec ceux qui souhaiteraient faire évoluer leurs hôtels vers une nouvelle nuance, en investissant pour adapter leur produit. C’est un projet commun que nous menons avec nos hôteliers ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *