La France, un marché prometteur pour le groupe Banyan Tree

Hébergement

Créée en 1994, la chaîne gère aujourd’hui cinq établissements de luxe dans l’océan Indien et en Asie.
A partir du mois d’octobre, les agences de voyages recevront une courte formation sur les hôtels.
De janvier à août 2004, 11 % de la clientèle était française. L’objectif pour 2005 est d’atteindre 15 %.
Tous les tour-opérateurs spécialisés sur les zones Asie et océan Indien la connaissent et se l’arrachent. Créée en 1994, la chaîne hôtelière singapourienne Banyan Tree se compose de cinq établissements exceptionnels aux Seychelles, à Phuket, à Bangkok, à Bintan (Indonésie) et aux Maldives. L’hôtel maldivien a d’ailleurs intégré cette année la prestigieuse brochure « Emotions » de Kuoni. Avec 80 % de taux d’occupation annuelle, la recette du succès repose sur deux éléments : bien-être et emplacement idyllique. Chaque unité bénéficie en effet d’une situation privilégiée et accorde une importance toute particulière à la « zenitude ». Comment ? En proposant systématiquement des soins Spa et même, bien souvent, un jacuzzi dans la chambre ou la villa. Prendre soin de soi, déconnecter, les Français en raffolent de plus en plus, et Banyan Tree l’a compris. C’est pourquoi la chaîne a ouvert en avril 2003 une représentation commerciale en France chapotée par André Labouri. Après avoir rencontré tous les TO français qui programment les établissements, ce dernier se tournera vers les agences de voyages dès le mois d’octobre : elles entendront donc bientôt parler de Banyan Tree et recevront une courte formation. Avec 11 % de clientèle française cette année (chiffre arrêté au mois d’août), l’objectif du bureau français est d’atteindre la barre des 15 % dès l’an prochain. Outre son envie de se faire connaître du marché français, Banyan Tree lève le voile sur de nouveaux projets de développement. Pour la première fois, la chaîne sortira de ses deux zones d’implantation pour venir prochainement poser un pied au Maroc, en Grèce et au Mexique où elle a même l’intention d’ouvrir deux hôtels. La Chine sera également à l’honneur dans cette envolée qui devrait se concrétiser « très rapidement » selon la directrice de la communication Kalai Natarajan. Enseigne gérée par Banyan Tree, la marque Colours of Angsana est également promise à un bel avenir. Plus jeune que sa sœur aînée, elle se compose de trois boutiques hôtels en Chine, au Sri Lanka et au Laos.
L’hôtel des Maldives sauvegarde l’environnement
« Au bout d’un moment, l’eau aura beau être turquoise s’il n’y a plus rien à voir, les clients iront ailleurs. » Partant de ce postulat, François Huet, directeur du Banyan Tree Maldives, s’est lancé en 2000 avec une équipe de cinq scientifiques dans la préservation de l’environnement, deux ans après le phénomène El Nino qui a détruit 70 % du corail de l’archipel. Alors afin de protéger le peu de corail qui restait, une structure en fer de seize mètres de diamètre a été déposée entre sept et douze mètres de profondeur. Sur le dessus a été planté le même pourcentage de corail perdu deux ans plus tôt. En 2002, c’est la conservation des tortues de mer qui était en jeu avec la mise en place d’un programme d’études sur cette espèce en voie de disparition. Ces efforts ont été rapidement récompensés. En 2003, l’atoll sur lequel est construit l’hôtel a été élu « le plus beau récif de plongée au monde » par un magazine spécialisé. Le directeur du Banyan Tree ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisque cette initiative s’est ensuite étendue à toutes les espèces marines en danger telles que les requins et les dauphins avec la création d’un laboratoire marin cette année. Projet pilote, il sera par la suite déployé sur l’ensemble des cinq hôtels du groupe si les résultats sont concluants. En parallèle, l’établissement investit 150 000 dollars par an (un dollar est prélevé sur chaque nuitée et le même montant est versé par la direction) pour aider les communautés locales dans leur vie au quotidien.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *