Le fisc réclame 356 millions à Booking.com

Hébergement

Le site de réservation d'hôtels Booking.com s'est vu notifier en décembre dernier un redressement de 356 millions d'euros par le fisc français, selon un document boursier consulté vendredi par l'AFP.
 "En décembre 2015, l'administration fiscale française a envoyé une estimation (du préjudice) à Booking.com d'environ 356 millions d'euros, dont la majorité représenterait des pénalités et des intérêts", détaille le groupe américain Priceline Group, maison mère de Booking.com, dans un rapport financier adressé le 4 mai dernier au gendarme boursier américain, la SEC. "Si la société est incapable de résoudre le problème avec les autorités françaises, elle se prépare à contester cette estimation devant les tribunaux français", ajoute le texte, repéré par l'hebdomadaire Paris Match paru cette semaine. Créé aux Pays-Bas en 1996, Booking.com, filiale de Priceline Group depuis 2005, a été la cible d'un audit portant sur ses activités en France sur une période comprise entre 2003 et 2012. Contacté vendredi par l'AFP, Booking.com n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce dossier, mais la centrale considère que les impôts réclamés par le fisc français ont été acquittés aux Pays-Bas, pays où se trouve son siège et qui présente l'avantage d'une taxe sur les sociétés bien moins lourde que dans l'Hexagone.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *