Le Mercure Beauvau Vieux-Port retrouve son lustre

Hébergement

L’établissement a rouvert après un an et demi de travaux.
Dans la classification Mercure, l’hôtel est passé « 4M ».
Nouveauté : six chambres duplex et deux suites avec vue.
Il fallait en passer par là. Près de deux siècles après sa création, l’hôtel du 4, rue Beauvau à Marseille ne pouvait échapper au plus grand lifting de sa carrière. Plusieurs fois rénové, bien entretenu, l’établissement n’avait rien de vétuste mais la direction du groupe Accor avait décidé de lui offrir une parure d’apparat. Le résultat est en tout point remarquable. Les 72 chambres, réparties sur les sept étages, ont gardé leurs volumes historiques. Le mobilier d’époque a été conservé, préservant en cela l’âme d’un édifice qui accueillit en son temps Lamartine et George Sand. La décoration se décline en trois agréables harmonies, corail, caramel et bleu. Parfaitement équipées, les chambres disposent de la climatisation, d’un mini-bar, d’un coffre individuel, d’une télé avec une sélection de chaînes étrangères (dont une marocaine et une algérienne) et de la pay TV (accès mode vidéo sur demande). En plus de prises informatiques, le WiFi est disponible sur quelques étages. Nouveauté, l’avant-dernier niveau accueille six chambres duplex et le septième héberge deux suites, avec panorama imprenable sur le Vieux Port. La vue détermine d’ailleurs le prix des chambres. S’ils sont logiquement revus à la hausse – l’hôtel devrait passer du niveau 3M au 4M, selon la codification maison – la direction a simplifié la grille tarifaire : en haute saison (mai, juin, septembre et octobre), 127 E pour une chambre côté cour intérieure, 184 E côté ville et 206 E côté mer. Les espaces communs n’ont pas été oubliés. Au premier étage, un bar cosy jouxte la vaste salle du petit déjeuner, servi jusqu’à midi. Seuls bémols pour ce niveau de prestations, l’absence d’espace de détente (spa ou sauna) – mais l’hôtel ne pouvait s’agrandir – et, malgré la présence d’un service voiturier, l’obligation de payer le prix fort au parking public voisin. Quoi qu’il en soit, ce nouveau produit devrait ravir les clientèles business et touristique, qui se partagent depuis plusieurs années à parts égales la fréquentation de cet hôtel référence.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *