Les Français sont les plus réticents à ouvrir leur compte Facebook aux relations professionnelles

Hébergement

Pullman publie avec Ipos les résultats d’une enquête menée auprès de plus de 2.200 voyageurs internationaux sur le blurring. Derrière ce barbarisme se cache la notion de "confusion progressive qu'il y a entre les activités professionnelles et la vie personnelle". Cette tendance est en partie due à la généralisation des équipements professionnels utilisables à distance (PC, smartphone, tablettes…). Si les grands voyageurs reconnaissent aisément les effets pervers que peut engendrer une plus grande perméabilité entre vie privée et vie professionnelle, ils sont aussi 82% à considérer que la possession d’un équipement mobile professionnel permet de travailler plus librement et de mieux gérer ses différentes responsabilités. Les équipements professionnels permettent d’être plus efficace dans le travail (83 %) et d’être plus productif (82 %). Quant aux Français, ils ont une opinion très défavorable quant au fait de posséder un équipement professionnel utilisable à distance. 59 % pensent notamment que cela génère du stress. Ils sont d’ailleurs les moins bien équipés et sont ceux qui pratiquent le moins le blurring. Par exemple, ils sont moins nombreux que les autres à emporter leur équipement professionnel utilisable à distance en vacances ou en week-end. Ils sont aussi réticents à ouvrir leur compte personnel Facebook à des relations professionnelles. 60% ne possèdent qu’un profil personnel sur lequel ils n’ont que des amis extérieurs au travail. Par ailleurs, même si les Français sont les moins adeptes de cette tendance, 76 % estiment qu’il est normal d’utiliser les outils professionnels à des fins personnelles et cela notamment parce que le travail impacte aussi leur vie privée pour 45%.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *