Les hôteliers français ont retrouvé le sourire

Hébergement

Selon le baromètre In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie, l’hôtellerie française a connu en novembre une fréquentation en croissance sur l’ensemble des catégories (de 4% sur l’hôtellerie super-économique à 13% sur le Luxe).

De 2% sur le milieu de gamme jusqu’à 9% sur le super-économique

Le revenu par chambre louée progresse, de 2% sur l’hôtellerie milieu de gamme jusqu’à 9% sur le super-économique. Seul le segment luxe affiche un repli de près de 6% de son prix moyen. En cumul sur 11 mois, les revpar (revenu moyen par chambre disponible) progressent de l’ordre de 3 à 6%.

Ile-de-France

Les nombreux salons professionnels et grand public ont dynamisé l’activité touristique. La fréquentation soutenue et le retour de la clientèle étrangère, permettent aux palaces parisiens d’inscrire à fin novembre un taux d’occupation de 67%. « Malgré les récentes ouvertures, le taux d’occupation a augmenté de 6% par rapport à l’année dernière. » précise Olivier Petit, responsable chez In Extenso.

Province (hors Côte d’Azur)

Les taux d’occupation et prix moyens sont en hausse sur l’ensemble des gammes à l’exception de l’hôtellerie de Luxe, qui enregistre un retrait de 1% de son prix moyen. Toutefois, les revpar sont en croissance sur toutes les catégories et sur les onze premiers mois de l’année, malgré un léger retrait des prix moyens sur l’hôtellerie Milieu et Haut de gamme ainsi que sur l’Economique, de l’ordre de 1%.

Côte d’Azur

La Côte d’Azur enregistre de très bons résultats ce mois-ci, notamment grâce à la fréquentation soutenue de la clientèle étrangère. Les taux d’occupation (+48% Luxe et +29% Haut de gamme par rapport à l’année dernière) et les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories (excepté sur le Luxe avec un prix moyen en baisse de 5%). Presque un retour à la normale, les revpar sont en croissance sur tous les segments, exceptés sur l’hôtellerie Super-économique (repli d’occupation et de prix moyen en cumul).

Et les résidences de tourisme…

Le marché français des résidences de tourisme urbaines termine le mois de novembre avec des taux de remplissage en progression, en Île-de-France comme en Régions. Les progressions de fréquentation sont à mettre en regard d’une baisse des recettes moyennes. Toutefois, les revpar restent en croissance sur l’ensemble des marchés et territoires. Ces résultats sont essentiellement portés par l’augmentation de la fréquentation.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.