Les Relais du Silence cassent leur image

Hébergement

Après les familles, la chaîne veut séduire les golfeurs.
Les ventes sur le Net sont passées de 8 à 15 % en 2 ans.
Les hôteliers s’engagent sur une commission de 10 %.
La chaîne des Relais du Silence poursuit sa diversification. L’an dernier déjà, avec une chute du taux d’occupation de 4 %, ce qui en faisait « la plus mauvaise année depuis dix ans », elle changeait de stratégie et s’attaquait au créneau famille pour casser son « image monacale ». Une offensive qui semble rapidement payante puisque « les réservations ont augmenté de 10 % sur ce créneau », souligne Xavier Olivereau, président de la chaîne. Cette année, l’offensive continue avec la création de deux nouvelles enseignes dans le guide 2004-2005 : « les Relais en Ville » qui regroupe les établissements citadins et la « Remise en forme wellness » qui indique tous les hôtels dispensant des soins. De plus, la chaîne vient de lancer un forfait golf, incluant la demi-pension et les green-fees, et un forfait évasion comprenant en plus de l’hébergement une visite culturelle autour du relais. La distribution évolue également. Ne représentant en 2002 que 8 % des ventes de la chaîne, les réservations sur le Net atteignent aujourd’hui plus de 15 %. « Notre site n’est pas B to B mais les TO ont un accès réservé qu’ils utilisent de plus en plus », poursuit le président. En revanche, les ventes en agences de voyages ne suivent pas encore la même tendance avec un maigre 5 %, un chiffre qui devrait toutefois évoluer avec la signature d’une charte de collaboration entre les hôteliers et les agences leur garantissant un taux de commission de 10 % pour toute réservation. Enfin, le nouveau guide annuel, dont la charte graphique a largement rajeuni, accueille 47 nouveaux adhérents pour 42 départs « de notre fait ou volontaires » et compte actuellement 265 maisons en Europe, dont 146 en France.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *