L’hôtellerie française retrouve le sourire en juillet

Hébergement

Selon un observatoire mis en place par l’Umih avec le cabinet d’étude du secteur hôtelier OK Destination, après deux années difficiles, Paris et la région Ile de France se refont « une belle santé et tirent les résultats du pays vers le haut » au mois de juillet 2017.

A l’échelle du pays, les résultats sont restés plus modérés : malgré une progression +3,7 points du taux d’occupation, le RevPAR (Revenu par chambre disponible) a crû de seulement +1,9% comparativement à 2016, du fait d’une baisse de -3,1% des prix moyens. Cette tendance concerne en particulier la catégorie haut de gamme.

En Province, le RevPAR a légèrement fléchi

Certaines grandes métropoles souffrent de la comparaison avec l’Euro 2016 (qui s’achevait le 10 juillet) qui avait contribué à booster les performances à Marseille, Lyon, Lille et Bordeaux.  En Province, le RevPAR de juillet a légèrement fléchi (-0,9%), du fait d’une faible progression du taux d’occupation (+1,9 points) et des prix moyens en baisse de -3,4%.

Le segment haut de gamme est le plus touché

Là aussi, le segment haut de gamme est le plus touché par la chute des prix moyens (-8,4%) qui vient impacter l’évolution du RevPAR (-4%) et particulièrement sur la Côte d’Azur, pénalisée par les conflits géopolitiques au Moyen Orient. Fortement affaiblie par les attentats du 14 juillet 2016, la ville de Nice a tout de même pu s’appuyer sur le retour de sa clientèle cette année (TO : +3,4 points) qui permet au RevPAR de repartir à la hausse (+3,7%).

Retour de la clientèle à Paris

Paris signe de son côté une belle performance (RevPAR en hausse de +4,9%), marquée par un retour de sa clientèle, en particulier internationale (TO : +7,4 points) et qui compense le nouveau recul des prix moyens (-4,4%).

Dynamique haussière

A noter, les performances des hôteliers d’Ile de France hors Paris, qui voient leur RevPAR croître de +9,5% grâce à un taux d’occupation en rebond de 7,4 points et en dépit de prix moyens en repli de -1,3%. Que ce soit Paris ou la région, cette dynamique haussière concerne en particulier les établissements économiques et milieu de gamme.

Bons résultats de la première quinzaine d’août

Globalement, la saison estivale a commencé timidement mais sûrement. Les bons résultats de la première quinzaine d’août contribueront à faire basculer plus franchement les résultats dans le positif.

Une information juste et précise

Cet observatoire basé sur des données fiables et représentatives (3 500 hôtels) donnera une information juste et précise de la situation de l’hôtellerie française. Il permettra de comparer département par département, mois par mois, et année par année, l’évolution d’un secteur économique majeur pour l’économie française.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *