Locations entre particuliers: Maeva.com veut pousser son avantage

Hébergement
maeva.com nicolas beaurain bryce arnaud-battandier
Un nouveau logo tout sourire pour Maeva.com avec Nicolas Beaurain, directeur général adjoint, et Bryce Arnaud-Battandier, directeur général.

L’opérateur offre aux propriétaires un service tout-en-un de gestion, location, distribution, entretien… Maeva.com s’appuie sur les équipes de sa maison mère, Pierre & Vacances. La plate-forme veut passer de 3.000 à 20.000 biens de particuliers d’ici 5 ans.

 

Filiale en mode « start-up » de Pierre & Vacances, Maeva.com est née* il y a quatre ans. Créée comme plate-forme de distribution en ligne d’appartements, elle a aujourd’hui de grosses ambitions. Outre les 25.000 produits de professionnels (P&V, Belambra, Odalys, agences immobilières, etc.) revendus sur le site, les biens de propriétaires particuliers ont vocation à prendre de l’ampleur.

 

Rentabiliser une résidence secondaire

Aujourd’hui, Maeva.com recense 3.000 biens particuliers dans 100 destinations en France (Alpes et bord de mer) essentiellement. La moitié viennent d’anciens propriétaires P&V arrivés en fin de bail. Il leur a été proposé un nouveau mode de location et de distribution via « un mandat de gestion sur 8 ou 9 semaines » explique Martine Balouka, directrice générale Tourisme de PVCP.

 

D’ici 5 ans, la plate-forme veut atteindre les 20.000 appartements, villas, chalets, maisons… L’argument? Maeva.com veut leur faire gagner 20% à 30% de chiffre d’affaires supplémentaire sans y perdre trop de temps. Cela passera par « de la croissance externe » et un champ géographique élargi. En plus de la France et de l’Espagne, la plate-forme veut séduire des propriétaires « au Portugal, en Italie et en Croatie ». Et travailler des marchés comme la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne et l’Allemagne où Pierre & Vacances Center Parcs a « déjà des bureaux de vente ».

 

Il s’agit de capter le marché en forte croissance (« +20% par an ») de la location entre particuliers, comme le démontre le succès d’Airbnb. Pour Maeva.com, la différence commence par l’emplacement. Quand le géant américain est très présent en villes, Maeva.com propose de l’hébergement particulier de loisir à la mer ou à la montagne.

 

Ensuite, la plate-forme s’engage à travers une visite annuelle du bien réalisée grâce aux équipes P&V (dans 270 résidences) à un niveau de qualité. « Et surtout à la disponibilité du bien aux dates demandées, poursuit le dirigeant. 100% des réservations sur Maeva.com sont en instantané! Avec une offre de services sur place. »

 

Travailler le revenu management

« La plupart des biens de particuliers sont dans des résidences P&V ou à proximité, ce qui facilite l’offre de services, que ce soit l’accueil du client ou la réparation d’une chaudière dans un appartement » explique Bryce Arnaud-Battandier, directeur général de Maeva.com.

 

C’est donc un système tout-en-un que la plate-forme propose aux propriétaires. L’offre regroupe la mise en marché (photos et annonce), la gestion avec des variations liées au yield management (meilleure période, type d’appartements…), la distribution via le site de Maeva.com et d’OTA « partenaires » (Airbnb, Booking…). Jusqu’à la taxe de séjour « récoltée » par Maeva.com et « reversée » à la collectivité territoriale concernée.

 

Une offre bientôt disponible sur Orchestra

Les agences de voyages restent un canal de vente pour Maeva.com. C’est pourquoi l’opérateur s’est attelé à sa connectivité via Orchestra. « C’est en cours, indique Nicolas Beaurain, directeur général adjoint. Avec Leclerc, cela fonctionne déjà pour notre offre camping (la sélection de 55 sites plus les 1.200 en catalogue). » Pour Selectour, le Cediv et les TUI Store, les agences ont -pour l’instant- un accès personnel (avec login et identifiant) à l’intranet de Maeva.com.

 

L’idée étant d’arriver « bientôt » à avoir « tous les branchements » nécessaires pour que l’agent de voyages reste sur son outil interfacé avec la plate-forme Orchestra. Par rapport à un site collaboratif de type Airbnb, « nous apportons à l’agent de voyages la garantie de Maeva.com (disponibilité, services, etc.) lui permettant de vendre un hébergement de particulier à la montagne ou en bord de mer », souligne le dirigeant. Sans oublier un call-center en France et des partenariats (Skiset…) qui permettent de faire des packages avec location de skis, par exemple.

 

Maeva.com vise plus de 100 M€ de volume d’affaires en 2018. A travers ses 3 métiers: distribution en ligne de locations de vacances, gestion d’appartements de particuliers et campings. La distribution contribue à 60% des résultats de la société.  La plate-forme enregistre 12 millions de visiteurs par an et 500.000 clients.

*Créée en 1976 par le Club Méditerranée, Maeva était un exploitant de résidences de vacances. Racheté par Pierre & Vacances en 2001, Maeva est devenue la marque milieu de gamme de location d’appartements au sein du groupe. En 2014, Maeva.com se transforme en plate-forme de distribution de produits de locations de vacances de P&V et de partenaires. En 2016 avec le rachat de La France du Nord au Sud, Maeva.com peut aligner 25.000 offres d’hébergements en location en France  et en Espagne. </>

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *