LUX* veut créer une marque 3 ou 4 étoiles

Hébergement
Lux Julian Haager et Brice Lunot
Julian Hagger, directeur commercial de LUX*, et Brice Lunot, directeur général du LUX* Grand Gaube.

Julian Hagger, directeur commercial et marketing de LUX* Resorts & Hotels, a annoncé que son groupe était depuis 7 ans « en constante progression financière » grâce à des taux d’occupation de 75% à 80% qui « progressent d’année et année » et des tarifs qui « ont doublé en 6 ans ».

4 LUX* figurent dans le Top 6 de Tripadvisor

Cette jeune chaîne (ex Naïade Resorts avant 2011) veut jouer sur la différence. « A Maurice, tous les hôtels se ressemblent. Du coup, nous nous sommes concentrés sur la qualité du service et l’expérience du client ». Résultat : « sur 6 établissements à Maurice, 4 figurent dans le Top 6 de Tripadvisor ! Et le 1er est le Belle Mare », se félicite-t-il. Et à La Réunion, nos deux établissements (Le Saint Gilles et Le Récif) caracolent aussi en tête de ce classement. Pour parvenir à ce niveau de satisfaction des clients, « nous avons réinventé l’expérience du luxe ». « Nous nous sommes concentrés sur les détails qui font la différence, comme par exemple la qualité de la literie ou celle du café ».

Le LUX* Grand Gaube a été entièrement rénové

Rappelons qu’à Maurice, le groupe exploite trois établissements LUX* (LUX* Belle Mare, LUX* Le Morne et LUX* Grand Gaube) ainsi que trois hôtels, le Tamassa (Bel Ombre), le Merville Beach (Grand Baie) et l’Ile des Deux Cocos.

 

Ils affichent des taux d’occupation de 74%, « c’est supérieur à la moyenne constatée dans les autres hôtels de l’île ». Et le succès sur le marché français est tel qu’aujourd’hui, « 60% de nos clients sont des Français de métropole, 30% de la Réunion, et 10% sont des étrangers ».

 

A noter que le LUX* Grand Gaube a été entièrement rénové. Il sera inauguré en décembre prochain. Situé sur la côte nord de l’île, cet hôtel compte désormais 186 chambres, suites et villas, six nouveaux restaurants et bars, un centre de bien-être et de remise en forme. Son directeur, Brice Lunot qui en fait une présentation détaillée à Top Résa affirme que ce sera « le nouveau vaisseau amiral du groupe ».

Le LUX* Sud Sauvage n’est plus d’actualité

A la Réunion, le groupe exploite deux hôtels, le LUX* Saint Gilles et Le Récif, un trois étoiles qui n’est pas estampillé LUX*. « C’est plus difficile » qu’à Maurice admet Julian Hagger, mais « les deux hôtels sont profitables pour le groupe depuis trois ans ». Aujourd’hui, un nouveau développement est envisagé avec comme objectif de créer une nouvelle marque sur le segment 3/4 étoiles dont pourrait bénéficier Le Récif avec une rénovation à la clé.

 

A noter que le LUX* Sud Sauvage qui devait ouvrir à Saint Philippe en 2018 n’est plus mis en avant dans la communication du groupe, vraisemblablement à la suite de difficultés rencontrées lors des négociations avec le promoteur.

Quatre nouveaux hôtels et resorts vont ouvrir jusqu’en 2019

Ailleurs, le groupe possède encore 4 établissements, le LUX* South Ari Atoll aux Maldives qui va être bientôt rénové, le LUX* Bodrum en Turquie qui a ouvert en juin dernier et deux LUX* Tea Horse Road Lijiang et LUX* Tea Horse Road Benzilan en Chine dans la province du Yunnan.

 

Mais la chaîne n’entend pas en rester là. Le PDG du groupe, Paul Jones, a en effet annoncé « quatre nouveaux hôtels et resorts qui vont ouvrir jusqu’en 2019 ».

Un deuxième resort aux Maldives

Un deuxième resort aux Maldives ouvrira ses portes début 2018, le LUX* North Malé Atoll à Olhahali, îlot de l’archipel des Maldives, à moins d’une heure en bateau de l’aéroport de Malé. Il comprendra 60 villas privées, située sur la plage ou au-dessus de l’eau. Chaque résidence sera dotée d’un toit-terrasse de 120 m² avec espace grillade, bar, cinéma en plein air, espace yoga, et même un bain à remous. Deux restaurants, le Beach Rouge beach club, le Café LUX*, un bar, une cave à vin, un spa et un club pour enfants viendront compléter cette offre.

Un troisième LUX* en Chine

Un troisième établissement LUX* ouvrira ses portes en Chine en 2018, le LUX* Organic Escapes à Chengdu (ouest du pays). Au milieu d’une ferme biologique, il s’agit de recréer un havre de détente et de remise en forme avec 40 chambres. Les clients pourront profiter d’une la cuisine cultivée directement de la ferme à base de nutriments bons et organiques.

Un premier resort au Vietnam en 2019

Aux Emirats Arabes Unis, c’est le LUX* Al Zorah qui ouvrira ses portes en 2019. L’établissement construit le long du littoral situé non loin de mangroves naturelles est situé respectivement à 25 minutes de l’aéroport de Dubaï.

 

Enfin, le groupe ouvrira son premier resort au Vietnam en 2019, le LUX* Phu Quoc. Il se situera sur la partie nord de l’île à proximité d’une réserve naturelle avec une chaine de montagne en arrière-plan. Le sable blanc des plages de Phu Quoc et son climat tropical attirent les amateurs de farniente. C’est aussi un lieu privilégié pour la plongée, la pêche, la voile et le jet ski.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *