Maldives : Sun Resorts a rouvert le Kanuhura 5* luxe

L’hôtel de luxe a rouvert après plus d’un an de travaux. Le groupe Sun a voulu en faire un établissement au « chic non conventionnel ». Le Kanuhura compte de nouvelles villas avec piscines privées.

 

Près de 40 millions de dollars ont été investis dans la rénovation du Kanuhura. L’hôtel de luxe du groupe Sun Resorts aux Maldives a fermé ses portes en août 2015. Il a rouvert le mois dernier, en décembre 2016, avec « une nouvelle identité gypset ». Le concept marie le côté bohême et le côté jet-set. Avec une décoration mélangeant styles, couleurs et matériaux dans un esprit de chineur, le Kanuhura a pour ambassadrice la top model américaine Erin Wasson. Pour illustrer l’esprit gypset, il est indiqué, dans le carnet d’accueil des clients en chambre, comme première règle à suivre : « no rules » (pas de règle). En termes d’activités, l’hôtel propose aussi des moments inattendus (« unexpected »). Avec par exemple un pique-nique privé sur l’île voisine de Jehunuhura ou de la plongée avec des tortues.

84 villas et 8 restaurants

Sur une île privée, dans l’atoll Lhaviyani, le Kanuhura rénové compte désormais 84 villas (de une, deux ou trois chambres) contre 100 bungalows individuels auparavant. 40% des villas seront équipées d’une piscine individuelle. L’établissement propose aussi 8 restaurants, trois bars et un jardin d’orchidées « unique au monde ». Son spa Kokaa a été enrichi de 8 salles de soin et d’un pavillon de soin extérieur avec vue sur la mer. Les enfants sont accueillis au K Club, et le Lava Lounge peut recevoir jusqu’à 50 personnes en conférence ou réunions. Le Kanuhura fait partie des Leading Hotels of the World. Il est commercialisé sur le marché français par Solea, Kuoni, TUI/ Passion des Iles…

 

Robert Hauck, GM du Kanuhura

Le nouveau Kanuhura a pour directeur général Robert Hauck. Diplômé de Cornell University et de l’école hôtelière Hotel Institute Montreux, il a passé l’essentiel de sa carrière dans l’hôtellerie de luxe dans la région Asie-Pacifique. Robert Hauck a travaillé au sein du groupe Raffles, au Grand Hotel d’Angkor au Cambodge, mais aussi dans le groupe Shangri-La à Taipei (Far Eastern Plaza Hotel), Hongkong (Island) et Shanghai (Pudong), ainsi qu’au Mandarin Oriental de Kuala Lumpur. Il a également présidé le complexe hôtelier et sportif Thanyapura, à Phuket, en Thaïlande.

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *