Marriott engagé dans un beau projet à Haïti

Hébergement

On le sait depuis Top Resa en septembre dernier, Haïti veut revenir sur la scène touristique. Andrew Houghton, DG de Marriott pour la zone Caraïbes Amérique latine, a justement trouvé un moyen de faire participer son enseigne à cet effort, car il croit au potentiel de la destination. Il y a deux ans a été décidée la construction d’un Marriott à Port-au Prince. Car si Haïti est francophone et a une longue histoire commune avec la France, le pays en tant que destination est depuis longtemps prisé des touristes nord-américains. Le groupe Marriott a donc lancé un projet à Haïti et aujourd’hui, 24 mois plus tard, la structure est terminée. "Ce qui prouve que l’on peut réaliser des choses à Haïti. Il faut que les entrepreneurs et investisseurs étrangers s’en rendent compte" tient à souligner Andrew Houghton, DG de Marriott pour la zone Caraïbes/ Amérique latine. Le gros œuvre étant achevé, il reste désormais à aménager ce futur hôtel, bâtir les espaces intérieurs, décorer… Mais le projet du Marriott Port-au-Prince ne concerne pas que le bâtiment.
Le groupe Marriott a prévu pour cet hôtel quatre étoiles de recruter 200 personnes et de former 20 jeunes femmes issues d’un milieu très défavorisé au métier de l’hôtellerie. "Mille candidatures ont été reçues raconte Andrew Houghton. Nous en avons sélectionné vingt et je sais que toutes ces jeunes femmes iront jusqu’au bout." Le parcours de formation est prévu sur 24 mois.
En République dominicaine, pays frontallier d'Haïti, ces jeunes femmes haïtiennes vont pouvoir être formées au sein des trois établissements du groupe Marriott de Santo Domingo (Courtyard, Renaissance et JW – dont l’ouverture est prévue en mai 2014). Sans complications de visas ou autres documents, elles y apprendront leur futur métier de gouvernante ou réceptionniste. A l’issue de leur période de formation dominicaine, elles vont pouvoir travailler au Marriott de Port-au-Prince et former d’autres personnes. "L’important dans une destination comme celle-ci est de fournir du travail à des gens d’un milieu défavorisé car grâce à cet emploi ils vont pouvoir faire vivre plusieurs autres personnes", explique Andrew Houghton.
Le Marriott Port-au-Prince doit ouvrir en février 2015. Il comprendra 175 chambres dont 5 suites, un restaurant, une salle de fitness, une piscine et proposera wifi, room-service et parking sécurisé. Il pourra aussi accueillir des séminaires et réunions.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *