Maurice demande aux hôtels cinq étoiles d’abandonner le all inclusive

L’offre all inclusive dans quelques hôtels cinq étoiles à l’île Maurice dessert l’image haut de gamme de la destination. C’est le postulat du président de la MTPA (Mauritius Tourisme Promotion Authority , l’Office de Tourisme de Maurice), Robert Desvaux, interrogé le lundi 10 septembre par le site Ile Maurice Tourisme. Pour Robert Desvaux l’offre all inclusive dans des établissements cinq étoiles à l’île Maurice est "totalement incompatible avec l’image haut de gamme qui a fait la notoriété de la destination". Une image qu’ils brouillent. S’appuyant sur les résultats d’une étude de perception faite sur le marché français, il estime que la "crème de la crème" de l’hôtellerie mauricienne doit continuer à offrir à sa clientèle "une offre d’exception, mettant en avant la qualité et le savoir mauricien à son plus haut niveau". Le président de l’office du tourisme de l’île Maurice, qui n’est pas hostile au produit all inclusive dans les établissements 4 et 3 étoiles, pense que "l’île Maurice jouera mieux sa carte de destination d’exception si ses établissements les plus côtés sur le plan international résistent à cette tentation", qui est le cheval de bataille de certains des TO qui programment l’île Maurice sur le marché français. Pour Robert Desvaux l’enjeu est de taille. "Il est un fait que le voyage des touristes vers notre pays en provenance de nos principaux pays émetteurs coûte cher. Pour un tel prix, il est nécessaire que ceux qui optent pour un séjour dans un établissement cinq étoiles puissent bénéficier de prestations hors normes, bien en ligne avec ce que nous prônons".

Vos réactions (9)

  1. En tant que PDG et Propriétaire du Réceptif de Luxe, Coquille Bonheur, à l’ile Maurice, je me bats depuis des années pour mettre un terme au « All-in ». Je suis très satisfait de la prise de position de la MTPA. Je partage pleinement l’avis de Robert Desvaux qui debouchera sur un tourisme equitable, de communaute et durable.

    En effet, les différentes régions de l’île offrent des produits différents : le Nord avec son night-life et sa multitude de restaurants, le Sud, une retraite paisible, des excursions dans la nature, trekking, l’Ouest, la pêche au gros et l’Est qui compte à son actif le plus grand lagon. Le ‘All-in’, poussé par les opérateurs extérieurs, n’est pas fait pour Maurice.

    L’ile Maurice doit garder ces lettres de noblesse dans une phase ascendante des visiteurs de marques. Il y a une inéquation entre l’ambition d’augmenter à tout prix les arrivées et dans la qualité de nos établissements hôteliers. Le véritable luxe est de ne pas faire comme tout le monde. On crée la confusion en vendant du soi-disant haut de gamme au prix du bon marché !

  2. Le « tout-compris » crée un univers concentrationnaire duquel les clients ne sortent plus de peur de ne pas consommer les prestations qu’ils ont payées.Plus de sorties à la journée, plus de repas dans des restos typiques extérieurs à l’hôtel, plus de découverte, etc…Et, à leur retour, ils disent connaître la destination !

  3. Ce n’est pas le all inclusive qui dessert la destination !! C’est plûtot la politique de développement touristique de Maurice qu’il faut revoir ! Faire venir du Tour operating de masse, à des prix bradés ne correspond en rien à l’image que les Européens se font de la destination. Il recherche de l’exclusivité, un voyage que tout le monde ne fait pas !
    Je ne vous parle même pas du manque de cohérence entre l’hotellerie et le tarif aérien…qui a mon avis reste le problème majeur de la destination. Il est clair que le client privilégiera d’autres destinations où le prix du billet d’avion est parfois 2 fois moins cher selon certaines périodes !

    Le All Inclusive, quand il est bien adapté a un produit luxe, est une grande valeur ajoutée pour le client. Le All In pratiqué dans ces établissements n’altère en rien la qualité de la prestation et les prix ne sont pas pour autant bradés !

    1. Que veut dire faire venir des TO de masses ?
      Je ne crois pas que les autorités aient voulu cela…Par contre, le ciel s’étant ouvert à TUI, oui, ça…c’est un pb…car derrière, il n’y pas que Tourinter, il y a les vilians petits canards qui font n’importe quoi sur la destination et qui permettez moi de le dire, foutent un sacré bordel sur le marché !

    2. Cher madame,
      On vous comprends, mais le Luxe reste le Luxe et le Luxe c’est l’Exclusivité !!!
      Dans les hôtels 5* de Luxe, les gens consomment de bonnes marques de champagnes et c’est ça l’exclusivité!! Le mot « All Inclusive » c’est l’anti-Luxe et ce ne peux être en aucun cas le Haut de gamme!

    3. Ah c’est un malheur que le ciel se soit ouvert à TUI ? Le tourisme est la quasi seule ressource financiere de l’île, tui apporte des touristes = apporte des $$$$Je pense pas que les Mauriciens diraient pareil que vous

    4. Je ne suis pas sure que les mauriciens soient heureux d’avoir TUI (Tourinter mis à part) en plus pour leur apporter ce type de clientèle… car ce n’est pas ces touristes – qui pour la plupart recherche le prix et sont en « all in » – qui vont sortir de l’hôtel pour aller dépenser à l’extérieur et apporter qq chose aux mauriciens (restaurant, visites, taxis guides,…etc…).
      Avec le « All In » finalement, on ne sait pas quelle part revient réellement au Mauricien… mais à mon avis elle est très faible…
      Ce n’est donc pas un service à rendre à la destination

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *