Mélia s’attend à « une croissance modérée » en 2019

Hébergement

Meliá Hotels International a réalisé en 2018 une plus-value de 140,1 millions d’euros, soit une amélioration de 13% par rapport à l’année précédente, malgré une légère baisse du chiffre d’affaires consolidé (-1,5%), qui s’élevait à 1 831,3 millions d’euros.

 

A noter également que le groupe hôtelier a enregistré une évolution des ventes par ses propres canaux. Meliá.com (BtoC) a augmenté ses ventes mondiales de 9,7%, tandis que MeliáPro, (BtoB) a augmenté ses ventes de 34,7% et devient un canal de plus en plus stratégique pour le segment Meetings & Events.

Un autre fait marquant a été la pénétration croissante de Meliá.com dans des régions telles que la région Asie-Pacifique (augmentation de 35,7% des ventes), les villes espagnoles (+ 20%) ou l’Amérique, la Méditerranée et Cuba, où elle a augmenté de 12% environ.

Par ailleurs, le RevPAR (produits par chambre disponible) s’est amélioré de 1,7% au niveau mondial pour les hôtels en propriété et en location (+ 2,7% à taux de change constant).

 

L’ouverture récente d’un nouvel hôtel phare en République dominicaine, The Grand Reserve au Paradisus Palma Real, ainsi que l’ouverture de deux nouveaux hôtels suite à la transformation du Meliá Caribe Tropical ont été transformées avec Paradisus Los Cayos et Meliá. International Varadero à Cuba, devrait renforcer Meliá sur le segment haut de gamme des Caraïbes.

Le groupe devrait également lancer les Paradisus Playa Mujeres et Sol Tamarindo (Costa Rica) dans la région. La société a un important calendrier d’ouvertures de nouveaux hôtels jusqu’en 2020, comprenant plus de 50 hôtels en Asie Pacifique (16), dans les Amériques (10), dans la région EMEA (17) et en Afrique (8).

 

Quant à 2019, le groupe reste prudent quant à l’incidence de certains facteurs sur la performance des hôtels des îles Canaries (qui connaît l’une de ses deux périodes de haute saison au premier trimestre), notamment des réformes qui ont maintenu les hôtels fermés à La Palma, Tenerife et Fuerteventura, ainsi que la reprise de la part de marché par destinations en Afrique du Nord.

Sur le continent américain, une légère baisse du RevPAR pour le trimestre est attendue en raison d’une baisse de la demande dans le segment mice et de la convergence de plusieurs hôtels en phase de montée en puissance.

 

Meliá Hotels International a des attentes positives pour le trimestre dans les hôtels urbains en Espagne, au Royaume-Uni et en Europe continentale. En Asie Pacifique, les nouvelles ouvertures et les opérations à grande vitesse dans les hôtels ouverts ces dernières années permettent à la Société de prévoir la consolidation de la tendance positive observée en 2018, une année d’inflexion au cours de laquelle la région a considérablement accru sa contribution et ses résultats.

 

Pour l’ensemble de l’exercice 2019 les prévisions de Meliá Hotels International annoncent une croissance modérée (chiffre inférieur à un chiffre) du RevPAR.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *