Réservation groupes : Groupcorner se positionne en leader sur le marché européen

Hébergement

Lancé en juin 2013 par Antoine de Corson, Groupcorner se présente comme "le premier site européen qui a digitalisé la réservation d’hébergement de groupe". Avec ses quelque 11 500 hébergements référencés en Europe, la start-up clunysoise vient d’annoncer une levée de fonds de 1,2 ME auprès de Side Capital.
 

Après sept années passées au sein du groupe Accor à Londres, en tant que directeur d’hôtel notamment, Antoine de Corson s’est rendu compte de la "nécessité de capter la clientèle groupe pour remplir les périodes creuses, essentiellement le week-end". Problème : il n’existait pas d’outil automatisé pour aller chercher cette typologie de clients. Il a donc eu l’idée en 2013 de créer une plate-forme spécifique pour les groupes. "Groupcorner vise à mettre en relation toute personne qui cherche à réserver un hébergement pour un groupe, minimum 10 chambres, avec des hôtels, campings, auberges, pensionnats hors vacances scolaires et autres centres de vacances qui correspondent à ses besoins" résume le dirigeant. 
Positionné sur la France jusqu’à fin 2015, Groupcorner s’est depuis ouvert à l’Europe. Et ça marche plutôt bien si l’on en croit son dirigeant. "Depuis le début de l’année, nous avons multiplié par 2,5 notre volume de réservations sur la France, et par 4 sur l’ensemble des marchés Europe" affirme Antoine de Corson. Encourageant lorsqu’on sait que les hôtels parisiens ont enregistré dans le même temps "une baisse de 20% à 50% de leurs réservations".

Avec les agences de voyages aussi

S’il travaille beaucoup en direct avec les entreprises (séminaires et congrès), associations (équipes de sports, club de bridge…), comités d’entreprises, scolaires et étudiants, Groupcorner, "600 groupes traités sur le seul mois de septembre", réalise également une partie de son activité (environ 20% des demandes) via les agences de voyages. "Elles nous sont fidèles et génèrent des dizaines de dossiers" reconnait Antoine de Corson qui précise que celles-ci "déterminent leur marge après obtention de tarifs nets".
Fort d’une levée de fonds de 1,2 ME cet été auprès de Side Capital, Groupcorner ambitionne d’asseoir sa "position de leader au niveau européen". La start-up veut aussi en profiter pour étoffer sa force commerciale et améliorer sa plate-forme à travers de nouvelles fonctionnalités telles que le paiement sécurisé. L’objectif en 2017 est enfin de se développer auprès de la clientèle anglophone, ainsi que sur d’autres langues. "Bref, nous avons de gros leviers de croissance" conclut Antoine de Corson qui ne souhaite toutefois pas communiquer sur le chiffre d’affaires réalisé.
 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *