Sébastien Bazin : « Accorhotels n’a jamais été aussi fort »

Hébergement
Jean-Jacques Morin et Sébastien Bazin.

« Les résultats de 2017 sont extrêmement solides, et parce qu’ils sont solides, nous allons tenter plus de choses… » a promis Sébastien Bazin, PDG d’Accorhotels, dans le cadre de la présentation des résultats annuels du groupe hôtelier mercredi.

Un parc de 616 181 chambres et un « pipeline » de 161 000 chambres

« 2017 est une année remarquable en terme financier, le volume d’affaires a augmenté de 19 % grâce notamment à l’intégration du groupe Fairmont Raffles (FRHI), notre CA a augmenté de 7,9 % hors FRHI, et l’Ebit a atteint un niveau record de 492 millions d’euros » a détaillé Jean-Jacques Morin, directeur financier du groupe.

 

Profitant d’un développement rythmé avec l’ouverture de 51 413 chambres (301 hôtels), dont 94% en contrats de management et de franchise (dont 10 000 chambres provenant de Rixos Hotels et BHG), Accorhotels affiche à la fin de l’exercice 2017 un parc hôtelier de 616 181 chambres (4 283 hôtels) et un « pipeline » de 161 000 chambres (874 hôtels), à 78 % dans les marchés émergents et 47% en Asie Pacifique.

 

Le chiffre d’affaires du groupe s’établit en 2017 à 1 937 millions d’euros, (+7,9 %) à périmètre et change constants, et de 17,7 % en données publiées par rapport à 2016. Cet écart entre les variations comparable et publiée provient principalement de l’intégration de FRHI, et des nouvelles activités (+12,9 %). Les acquisitions et cessions du groupe hôtelier liées aux apports de Raffles, Fairmont, Swissôtel, Availpro, Onefinestay, Travel Keys, Squarebreak, Verychic et John Paul contribuent pour 185,1 millions d’euros (+11,2 %) à cette hausse du CA. Les taux de change ont un effet négatif de 23,4 millions d’euros.

 

Hotelservices réalise un volume d’affaires de 17,9 milliards d’euros, en hausse de 19% (hors effet de change), et un chiffre d’affaires de 1 746 millions d’euros, en progression de 14,6% à données publiées et de 5,1% à données comparables. Le groupe réalise également un résultat net de 441 M€ en hausse de 66,4 %.

 

« Les résultats d’Accorhotels pour l’année 2017 marquent une progression sensible de nos performances, avec d’excellents résultats opérationnels et un développement record » s’est félicité Sébastien Bazin. « Le groupe n’a jamais été aussi fort » a-t-il ajouté, expliquant qu’en développant « notre modèle d’hospitalité augmentée, nous nous imposons à l’avant-garde d’une industrie qui se réinvente chaque jour, et offre toujours plus de perspectives ».

 

Ces croissances résultent de niveaux d’activité soutenus en Asie Pacifique (+7,7 %), en Europe (+7,2 %), en France & Suisse (+2,5%), mais aussi en Amérique du Nord, Centrale & Caraïbes (+5,2 %) et dans la zone Afrique & Moyen-Orient (+2,7%). Seule l’Amérique du Sud affiche un repli (-3,3%) mais limité grâce à une très forte reprise au 4e trimestre 2017 (+13,4 %).

 

Hotelservices bénéficie également de la part accrue du segment luxe et haut de gamme dans son portefeuille depuis 2014 avec 41% de ses « fees » générées par ce segment en 2017, contre seulement 22% en 2014. « Cette montée en gamme n’a pas été fait au détriment des autres segments », notamment économiques, a précisé Sébastien Bazin. Il rappelle au passage que le groupe réalise « 4 millions d’euros de fees avec un hôtel de luxe contre 400.000 euros avec un Ibis ».

 

Le Revpar d’Hotelservices progresse globalement de 4,7%. En France & Suisse, le chiffre d’affaires est en hausse de 2,5 % à données comparables, soutenu par un Revpar en hausse de 4,2%. L’écart de ces taux de croissance provient de la fermeture au 3e trimestre 2017 de 62 hôtels F1 et par la fermeture pour travaux depuis l’été de l’hôtel Pullman Paris Montparnasse. Le Revpar est soutenu par un taux d’occupation en hausse de 6 points, lié au retour des touristes étrangers à Paris, notamment pour des séjours de loisirs (+20 %). L e Revpar de Paris progresse de 6,1 %.

 

L’Europe affiche une progression de chiffre d’affaires de 7,2% à données comparables grâce à une croissance du Revpar de 6,5 %. Toujours aussi dynamique, le Royaume-Uni continue d’afficher une croissance de Revpar (+4,6 %), la province (6%) ayant tiré les performances et Londres continuant à croître (+3 %). L e Revpar en Allemagne s’accroît de 1,8 % grâce aux croissances à deux chiffres enregistrées sur les mois de mars et de mai qui ont permis d’atténuer les effets d’un calendrier de foires défavorable en avril et en juin. A l’image des tendances très favorables observées en Europe Centrale, le Revpar en Pologne ressort en forte croissance de 4,9 %, avec des progressions à deux chiffres dans les grandes villes. Enfin, la péninsule ibérique enregistre de forts niveaux d’activité avec un Revpar en hausse de 12,3 %, l’impact des événements de Barcelone au 4e trimestre (-13 %) ayant été largement compensé par une forte hausse de l’activité au Portugal (+18 %).

 

L’Asie Pacifique bénéficie d’un chiffre d’affaires en progression de 7,7%, grâce à d’excellentes tendances sur les segments économique (+ 14 %) et luxe / haut de gamme (+12 %). Avec un Revpar en hausse de 0,8 %, la région Afrique & Moyen-Orient affiche une progression de chiffre d’affaires solide de 2,7 %, tirée par le Moyen-Orient (+7,1 %), et par une activité soutenue en Egypte, au Maroc et en Tunisie.

 

L’Amérique du Nord, Centrale & Caraïbes affiche un chiffre d’affaires en hausse de 5,2%. Le Revpar de la zone (+5,7 %) bénéficie d’une activité très robuste au Canada (+13,6 %) sur les segments loisirs et affaires. Enfin, la situation en Amérique du Sud reste contrastée avec un Revpar en baisse de 3,4 % sur la zone. Le chiffre d’affaires de la région est en repli de 3,3 %, avec une situation difficile au Brésil, notamment à Rio qui continue de souffrir d’un environnement socio-économique dégradé et est affect é par les surcapacités générées par les Jeux Olympiques.

 

Cependant, les tendances de Revpar observées au 4e trimestre sont très encourageantes pour la suite, tous segments confondus (+13,9%).

 

Les nouvelles activités (conciergerie, location de résidences privées, ventes privées d’hôtels et de séjours de luxe et services digitaux aux hôteliers indépendants) présentent à fin décembre 2017 un chiffre d’affaires en progression sur 12 mois de 6,9% à données comparables, s’établissant à 100 millions d’euros contre 44 millions d’euros à fin décembre 2016.

John Paul poursuit son intégration au sein du groupe avec la prise en charge du « Customer Care » et le déploiement d’Accorlocal en France, au terme d’essais concluants menés au sein d’hôtels pilotes pendant un an.

Parallèlement, les acquisitions de Travel Keys et de Squarebreak ont permis de compléter l’offre de Onefinestay qui fédère désormais un réseau de près de 10 250 destinations luxueuses à travers le monde.

Enfin, depuis janvier 2018, les nouvelles activités incluent également Gekko, spécialiste de solutions de distribution hôtelière dédiées à la clientèle d’affaires.

 

Le président d’Accorhotels a conclu sa présentation : « Nous sommes dans une industrie bénie des Dieux. Depuis 15 ans l’industrie du tourisme a le vente dans le dos ». Il ajoute : 1 emploi sur 10 dans le monde appartient aujourd’hui au tourisme et 23% des entreprises qui seront créées dans les 10 ans seront dans ce secteur ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.