Seychelles : Le Sainte-Anne Resort a atteint sa vitesse de croisière

Unique établissement Beachcomber aux Seychelles, le Sainte-Anne Resort and Spa reste la vitrine du groupe au moment où la destination s’ouvre à de nouveaux marchés (Cf. QDT n° 2420 du 15/09). Rencontre avec Kris Seeboo, directeur général du Sainte-Anne Resort, pour revenir sur cette deuxième année d’exploitation et sur ses projets pour 2005.
Le ton est jovial et l’allure décontractée, Kris Seeboo parle de son établissement comme d’un enfant qu’on regarde grandir. Mais le directeur général du Sainte-Anne Resort n’en est pas à ses premiers pas puisqu’il a assisté aux naissances du Shandrani et du Mauricia, établissements mauriciens dont les réputations ne sont plus à faire. Après un démarrage plutôt timide, l’établissement seychellois semble avoir trouvé ses marques, et devrait annoncer un bénéfice net de 1,5 million d’euros pour un taux d’occupation de 58 % (contre 42 % la première année). « Pour cette deuxième année, nous pensons avoir atteint notre vitesse de croisière. Les comptes sont bénéficiaires, et le revenu moyen par chambre est en augmentation de 43 % pour la même période », ajoute-t-il le sourire aux lèvres. Changement du mobilier extérieur, adaptation de l’éclairage du restaurant, réaménagement de la plage et arrivée d’un troisième bateau pour augmenter la fréquence des navettes vers Mahé : un budget de 35 millions d’euros a été consacré à ces modifications avec comme objectif d’inciter les clients à revenir en proposant une qualité de service équivalente à celle de Maurice. Mais les évolutions majeures sont à chercher du côté de l’environnement naturel. L’hôtel est situé sur une île de 250 hectares, dont seulement 35 réservés à l’établissement. Les quelque 200 hectares restants devraient accueillir deux parcours de trekking. Ces itinéraires seront accompagnés par des spécialistes de la faune et de la flore locale. « Les chemins sont déjà balisés, et n’attendent plus que les dernières autorisations officielles. Nous pensons pouvoir commencer ces excursions d’ici à la fin 2004. » Pour la saison hiver, Kris Seeboo s’attend à un taux d’occupation avoisinant les 70 %, assorti d’un bénéfice net de 3 millions d’euros.
Le Spa Clarins, l’atout bien-être de l’établissement
Trois cabines de massage, une cabine de balnéothérapie, deux saunas et deux hammams… une mention toute particulière pour le Spa Clarins où les clients sont accueillis dans une décoration sobre et chaleureuse. Côté soins, ils n’auront que l’embarras du choix entre l’aromathérapie, les gommages et la multitude de massages proposés. Le personnel est régulièrement formé par des responsables Clarins et bénéficie de l’expérience des établissements mauriciens avec lesquels il travaille en interactivité. Le Sainte-Anne Resort and Spa a fait son entrée dans la production de plusieurs voyagistes. Pour la saison hiver, il sera commercialisé par les tour-opérateurs suivants : Austral Lagons, Kuoni, Jet tours, TUI, Bleus et bien sûr, Beachcomber Tours. Plus d’infos sur le www.sainteanne-resort.com.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *