Surtaxe Pécresse sur le tourisme : les hôteliers montent au créneau !

Hébergement
Roland Héguy, président de l'Umih.

Les hôteliers de l’Umih s’insurgent contre Valérie Pécresse, président de la région Ile de France, qui veut créer pour les touristes une nouvelle taxe par nuitée allant de 2 à 3 euros supplémentaires afin de financer les travaux du Grand Paris.

En contradiction totale avec les objectifs touristiques du gouvernement

« Cette annonce, sans aucune concertation avec les professionnels, est incompréhensible et en contradiction totale avec la politique de la région qui voulait faire du tourisme un levier de développement de la région » indique l’Umih dans un communiqué. Quai ajoute : « c’est en contradiction totale avec les objectifs du gouvernement d’accueillir 100 millions de touristes et de porter les dépenses par touristes à 50 mds € ». Roland Héguy, président de l’Umih, ajoute : « malgré ses dernières performances, la France perd année après année des parts de marché. Ne lestons pas nos ambitions d’initiatives fiscales régionales dont on évite d’apprécier les conséquences : sauf à affaiblir la France par rapport aux autres destinations européennes. Nous n’acceptons pas d’être les otages de négociations entre le gouvernement et la  région concernant le financement des transports en Ile-de-France. Nous ne sommes pas responsables de la situation ».

Rappelons que la taxe de séjour en Ile-de-France représente 100 millions € (taxe de séjour + taxe additionnelle départementale) dont 80% perçue sur la seule hôtellerie. Hors Paris, la taxe de séjour sur les locations de meublés touristiques de courte durée en Ile-de-France n’est pas ou très peu collectée.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *