Une nomination chez Airbnb rend les hôteliers furieux

Hébergement

Selon la Lettre A, la plateforme Airbnb s’apprête à recruter le conseiller communication d’Axelle Lemaire, qui était jusqu’en février secrétaire d’Etat chargée du numérique. Ce qui fait sortir les hôteliers de leurs gonds.

Pour l’Umih, ce recrutement pose un problème d’éthique. « Il est contraire à toutes les règles de déontologie car clairement incompatible avec les anciennes activités professionnelles qu’il a exercé au sein du cabinet d’Axelle Lemaire. Roland Héguy s’insurge : « Nous sommes choqués et cela confirme les craintes de la profession de voir se préparer un « enterrement de 1ère classe »  par l’administration et les équipes de Bercy alors que les dispositions avaient été adoptées à l’unanimité par les parlementaires ». Le syndicat GNI fait part des même angoisses :  « Où est l’éthique d’Airbnb ! Pendant que la profession attend toujours la publication des décrets de la loi Lemaire concernant les obligations de déclarations et de contrôles désormais dévolues aux opérateurs comme Airbnb et votées à l’unanimité à l’Assemblée Nationale il y a six mois, Airbnb annonce le recrutement du conseiller communication de la ministre Lemaire ! » Pour Didier Chenet, « c’est une honte ». Le syndicat rappelle que le « le code pénal interdit pour éviter tout conflit d’intérêt à un fonctionnaire ou agent public dans un délai de 3 ans de travailler pour une entreprise qu’il a surveillée, avec laquelle il a conclu un contrat, sur laquelle il a donné des avis ou proposé des opérations à l’autorité compétente ».

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *