A un meeting de Donald Trump, c’est la victime d’une agression que l’on arrête

Humeur

Aux Etats-Unis, pas un jour ne passe sans que l'actualité ne soit marquée par la facéties de Donald Trump, le candidat à la primaire des Républicains.
 Lors d'un meeting le 9 mars dernier, à Fayetteville en Caroline du Nord, plusieurs jeunes noirs sont montés dans les tribunes pour protester contre le candidat, ce qui entre nous, n'est pas très prudent. Evidemment, ça n'a pas plu aux autres spectateurs qui eux étaient venus applaudir leur poulain. L'un d'eux, un vieux blanc avec un chapeau de cow-boy, a même envoyé un gros bourre-pif à l'un des manifestants. Bon, ça arrive souvent. Ce qui est plus rare, c'est qu'ensuite, c'est la victime qui a été arrêtée. Comme le disait Coluche, "les voleurs font ce qu'ils peuvent, mais malheureusement la police court toujours".
 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *