Air France est sauvée

« La nouvelle organisation d’Air France sera orientée vers les priorités qu’en accord avec Jean-Marc Janaillac, je nous fixe afin de retrouver le chemin de la croissance : mettre le client au centre de notre fonctionnement, améliorer la performance opérationnelle et garantir la sécurité des vols, améliorer le fonctionnement interne par le digital et simplifier nos processus, favoriser l’engagement du personnel par une véritable ambition RH et améliorer notre compétitivité » a déclaré Franck Terner, tout neuf directeur général d’Air France, cité dans un communiqué de la compagnie relatif à la réorganisation de la direction.
Comme le dit un de mes collègues, qui a la langue fourchue aussi acérée que le mauvais esprit affuté, ce n’est pas très original comme profession de foi. S’il nous avait expliqué qu’il allait revenir aux fondamentaux du transport aérien en traitant le client comme une vache à lait, qu’il se foutait de la sécurité des vols comme de la première chemise arrachée de son DRH, qu’il se tamponnait le coquillard de la ponctualité. Le tout en dégradant la compétitivité (si, si, c’est possible) et  surtout en favorisant l’engagement du personnel à se mettre en grève (c’est moi ou elle ne marche pas cette blague ?). Ca n’aurait pas manqué de panache. Un peu comme une sortie présidentielle.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *