Alcool, drogue, violence et salut nazi : Le passager aérien de tous les records

Humeur

Cela se passe le 11 février dernier, au départ d’un vol Easyjet prévu entre l’Irlande du nord et Birmingham nous rapporte le site internet du Leicester Mercury, quotidien régional britannique. On ne sait pas si le protagoniste principal de l’histoire a cherché volontairement à établir un record dans la catégorie « passagers aériens incontrôlables et dangereux », mais on se demande comment il aurait pu faire mieux.

 

Jugez plutôt. Sous l’emprise de la boisson et de la drogue, raconte le journal anglais, ce délicat personnage a commencé par s’en prendre à une hôtesse qui lui demandait d’ouvrir son cache hublot pour le décollage. Visiblement quelque peu irrité, il lui a répondu quelque chose du genre “alright, Mein Fuhrer” en ne lui servant rien de moins qu’un salut nazi. Charming.

S’en est suivi une petite poussée de violence durant laquelle il a littéralement tenté de sauter à la gorge du commandant de bord en lui cassant sa montre au passage. Lovely.

Le légendaire flegme britannique n’ayant qu’un temps, le charmant bonhomme finit par être débarqué sur le tarmac du Belfast International Airport. Là, il se débrouille pour sauter dans le tracteur servant à repousser l’avion en distribuant au passage quelques coups de savates. Heureusement, il finit par être maitrisé avant d’avoir pu mettre le véhicule en action. Delicious.

Moralité. Trois mois de prison. Une addition somme toute légère pour un mille-feuilles pareil non ?

 

 

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *